Volaille : la pression de l'influenza aviaire faiblit

16 mai 2022 - Frédéric Carluer-Lossouarn

La pression du virus de l'influenza aviare est retombée d'un cran en France. Photo : Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr.

La pression de la grippe aviaire retombe. "La situation liée à l’épizootie d’influenza aviaire que connaît la France depuis l’automne 2021 s’améliore nettement", a expliqué le ministère de l’Agriculture dans son dernier pointage du 10 mai.

L’obligation de mise à l’abri des volailles a été levée sur une grande partie du territoire. Depuis novembre dernier, 16 millions de volailles ont été abattues pour limiter la propagation du virus, dont près de 11 millions dans le Grand Ouest.

Au 10 mai, dix-neuf départements (Grand Ouest, quart Sud-Ouest) étaient encore maintenus en niveau de risque élevé. Signe positif, les remises en place de poussins et de canetons en élevages ont débuté dans les Landes. Si la situation reste favorable, ce sera aussi le cas à partir du 1er juin dans le Grand Ouest.

Une expérimentation a débuté sur des palmipèdes pour jauger l’efficacité d’un vaccin contre le virus. Les résultats sont attendus pour fin 2022.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois