Vers une interdiction du gavage de canards à horizon 2027 ?

14 juin 2021 - Amaury Beautru

La pétition européenne « Pour une nouvelle ère sans cage » pourrait bien condamner la filière foie gras. Pour mémoire, en 2018, 170 organisations non gouvernementales ont soutenu une pétition pour abolir l’élevage d’animaux en cage. Celle-ci a recueilli 1,4 million de signatures en un an, soit 400 millions de plus que le minimum requis pour en faire une initiative citoyenne européenne, telle que définie par le Traité de Lisbonne.

Le Parlement vient de reconnaître mi-juin cet appel citoyen à 558 voix pour (37 contre et 85 abstentions). Il impose donc à la Commission Européen de légiférer pour interdire progressivement l’élevage en cage, si possible à partir de 2027, en se basant sur une étude d’impact et en adoptant une approche par espèce. Cette décision concerne en effet tous les animaux, mais touche plus particulièrement les lapins, les poules, les cochons et les canards.

Sous l’impulsion du groupe politique GUE (gauche radicale) et celui des Verts, les eurodéputés ont par ailleurs inclus un amendement concernant l’interdiction du gavage selon le même calendrier. 319 voix ont permis l’adoption de cet amendement, malgré 251 opposants et 108 abstentions.

Si la Commission Européenne venait à légiférer en ce sens, la France en serait la première victime. L’Hexagone est le premier producteur de foie gras au monde. La filière du foie gras n’avait pas besoin de cela. Elle essuie déjà depuis plusieurs années des coups durs avec les crises de grippe aviaire à répétition et les conséquences de la loi Egalim, notamment l’encadrement des promos.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois