Grillades d'été : la météo en juge de paix

28 mars 2022 - Benoît Jullien avec F. C.-L.

Photo : Adobe Stock.

Quel bilan tirer de la saison 2021 des produits à griller ? Comme pour de nombreux secteurs alimentaires, ce marché a connu une baisse sensible.

A cause d’une base de comparaison très élevée en 2020, année covid qui a dopé la consommation à domicile. En outre, cet été avait été particulièrement agréable tandis qu’en 2021, le temps a été surtout maussade, pénalisant les barbecues.

Si le chiffre d’affaires de la catégorie a marqué un recul de 15% l’an dernier selon Kantar (P4-P9), à 798 millions d’euros, il a malgré tout gagné 37 M€ par rapport à 2019. Soit une croissance de 5% sur deux ans.

Innovation soutenue mais lancements avortés

Les gammes été – grillades, brochettes, plateaux – ont davantage été pénalisées par le climat. Les saucisses ont été moins touchées, parce que moins météo-dépendantes et consommées durant toute l’année. Les volailles à griller ont également connu un sort plus clément, plateaux et saucisses en tête, même si leur premier segment, les marinés, ont suivi la tendance de la viande.

Comme toujours, pour la réussite de la prochaine saison, la météo sera le juge de paix. Les industriels sont prêts en tout cas. Leurs innovations sont nombreuses en saucisses, brochettes, plateau gril, etc. Même si certains ont renoncé à une partie de leurs lancements dans un contexte difficile : hausse des coûts de production, revalorisations tarifaires insuffisantes lors des négos, influenza aviaire en volaille.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois