Elevage : feu vert aux PAT pour les non ruminants

31 août 2021 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Photo : Linéaires.

Le 17 août, la Commission européenne a publié un règlement autorisant à nouveau l’utilisation de certaines protéines animales transformées (PAT) dans l’alimentation des non-ruminants : porcs, volailles. Soit vingt ans après leur interdiction suite à la crise de la vache folle (ESB).

Les PAT ne sont pas les farines animales à l’origine de l’ESB assure Bruxelles mais des co-produits d’abattage d’animaux sains (porcs, volailles mais aussi insectes). Ce qui n’a pas empêché France Info de titrer le 24 août dernier : « Elevage : les farines animales de nouveau autorisées par la Commission européenne ».

Quelle réaction des consommateurs ?

Le cannibalisme reste prohibé par le nouveau règlement : pas de PAT de porc dans la ration des porcs par exemple. Idem pour les volailles.

Par ailleurs, l’utilisation pour l’alimentation animale de co-produits de ruminants (bovins, ovins) demeure interdite, à l’exception du lait et, désormais, du collagène et de la gélatine. Mais uniquement pour nourrir les non-ruminants.

Bruxelles pointe la possibilité pour les Etats membres de réduire leurs importations de soja sud-américain. Reste à savoir quelle sera la réaction des consommateurs à propos de cette mesure.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois