Canard : Ernest Soulard reprend son activité mi-septembre

12 septembre 2022 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Pour le spécialiste du canard Ernest Soulard (85), le retour à la normale en production est prévu début 2023.

Après six mois d’arrêt en raison de la grippe aviaire qui a décimé les élevages de canard dans les Pays de la Loire, le Vendéen Ernest Soulard (100 M€ de chiffre d’affaires) reprendra son activité mi-septembre.

Le bilan est lourd. Les 250 éleveurs partenaires de l’entreprise familiale ont perdu 1,2 million de canards, soit 75% de leur cheptel. Il leur a fallu ensuite respecter une longue période de vide sanitaire dans les bâtiments touchés. Les premiers canetons ont été installés au début de l’été, avec des contrôles sanitaires renforcés.

3 M€ d’investissement dans l’abattoir

La PME a saisi l’opportunité de l’arrêt de son abattoir de L’Oie (85) pour le rénover. L’investissement est de plus de 3 M€, dont une grande partie de subventions de l’Etat dans le cadre du Plan de relance.

«Le maillon accouvage ayant été fortement impacté avec des pertes de cheptels produisant nos canetons, jusqu’à la fin de l’année les volumes seront progressifs et inférieurs à l’année dernière, prévient l’entreprise dans un communiqué. Nous espérons un retour à la normale début 2023.»

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois