Les difficultés d'Auchan en France

28 août 2020 - Benoît MERLAUD

Les ventes d'Auchan reculent de -7% en France au cours du premier semestre. Le covid-19 a accentué les difficultés des hypermarchés hexagonaux et le plan de départ volontaire lancé en début d'année aura coûté 80 millions d'euros à l'enseigne. À l'échelle du groupe, heureusement, le distributeur traverse plutôt bien la crise.

Un hypermarché Auchan

Le chiffre n'apparaît nulle part, noir sur blanc, dans le rapport semestriel d'Auchan Holding. Mais les ventes du distributeur ont reculé de -7% en France au cours des six premiers mois de l'année 2020. Le chiffre d'affaires d'Auchan Retail France est passé de 8,6 à 8,0 milliards d'euros. 

À magasins comparables, précise seulement le distributeur, la performance commerciale n'est pas mauvaise : +0,8%. Le covid-19 a bouleversé les équilibres de l'enseigne, favorisant les supermarchés et le e-commerce au détriment des hypers, faisant aussi plonger les ventes de carburant. Selon Kantar, la part de marché des hypermarchés Auchan en France a reculé de -0,5 point depuis le début de l'année. 

Tout n'est pas noir, néanmoins, dans le tableau. Edgard Bonte, DG d'Auchan Holding et président d'Auchan Retail, insiste sur le redressement des comptes. En France, l'ebitda d'Auchan Retail (un résultat d'exploitation courant épuré des charges annexes, des amortissements et des dépréciations) bondit en effet de +79%. Ce même ratio progresse de +15% pour l'ensemble d'Auchan Retail. 

 

 

À l'échelle du groupe, l'impact direct du covid-19 sur le chiffre d'affaires n'est pas communiqué. On sait que les ventes de carburant, sur six mois, reculent de -573 M€. Auchan Holding enregistre des pertes de loyers (-148 M€), des surcoûts matériels (protection, hygiène, pour 45 M€) et 69 M€ de prime exceptionnelle versée à ses salariés. Mais aussi des frais de personnel en baisse (-157 M€) du fait de l'absentéisme et des coups de pouce de certains États (chômage partiel en France, allègements de charges en Chine). 

Le plan de départ volontaire lancé en début d'année aura quant à lui coûté 80 M€ au distributeur. 677 postes ont été supprimés, dans les fonctions support ainsi que dans les sièges d'Auchan Retail international et d'Auchan Retail France. Plus largement, le plan "Renaissance" porte ses fruits. "184 M€ d'économies récurrentes ont été réalisées au premier semestre 2020, nous sommes en ligne avec nos objectifs, se félicite Edgard Bonte. Et j'insiste : Renaissance est une démarche d'excellence opérationnelle, pas un plan de cost-killing."

Au final, le résultat d'exploitation du groupe (incluant donc toutes les conditions particulières, "non courantes", du semestre) s'établit à 338 M€. Il recule de -13,3%. Le résultat net est négatif s'agissant de la part qui revient au groupe, mais il est soulagé des éléments exceptionnels (cession de l'Italie) qui avaient amené l'an dernier à passer des pertes de près de 1,5 milliard d'euros. 

 

 

Linéaires - Ateliers du Drive

LES ATELIERS DU DRIVE

Visionnez la version synthétique et distancielle de l’événement !

  • 2 heures de synthèse vidéo commentée de la journée
  • L’ensemble des présentations au format PDF