900 magasins déjà chez Uber Eats et Deliveroo, et l’histoire s’accélère

900 magasins déjà chez Uber Eats et Deliveroo, et l’histoire s’accélère

8 avril 2021 - Benoît MERLAUD

Grâce à de nouveaux contrats, Carrefour et Casino sont désormais présents à la fois chez Uber Eats et Deliveroo. Les premiers partenariats, signés il y a un an, ont déjà permis à 900 points de vente de proposer la livraison de courses en 30 minutes. 

C’est une course cycliste qui a démarré il y a un an, et qui entretient toujours le suspens. À la faveur d’une pandémie qui contraint les restaurants à fermer leurs salles, Carrefour et Casino ont compris en même temps l’intérêt qu’il y avait à s’allier avec les plates-formes de livraison de repas. En avril 2020, chacun avait choisi son partenaire : Uber Eats pour Carrefour, Deliveroo pour Casino. 

En avril 2021, les deux distributeurs ont, encore une fois en même temps, choisi de signer aussi avec le partenaire de l’autre. Carrefour deale avec Deliveroo, tandis que Casino s’installe chez Uber Eats. Histoire d’être sûr de bien toucher les clients des deux plates-formes. 

460 magasins Carrefour chez Uber Eats

Linéaires a fait les comptes. En un an, Carrefour a référencé près de 460 magasins chez Uber Eats, partout en France. Des points de vente qui peuvent ainsi proposer une livraison en 30 minutes d’un court assortiment de fond de placard, environ un petit millier de références. Et dont l’activité, évidemment, n’est pas remise en cause par l’accord signé ce mois-ci. 

Le contrat passé avec Deliveroo va permettre à Carrefour de faire apparaître sur la plate-forme, dans un premier temps, quelques magasins parisiens. La couverture géographique s’étendra à une dizaine d’agglomérations dans les prochains mois. 

440 points de vente Casino chez Deliveroo

Casino, de son côté, était lui aussi allé très vite avec Deliveroo. En un an, selon notre recensement, 440 points de vente ont créé leur compte : 107 hypers et supermarchés, 245 Franprix et Monoprix, 88 magasins de proximité. 

Un premier accord avait également été passé entre Casino et Uber Eats dès le printemps 2020, le temps du premier confinement. Dans 17 villes de France, des hypermarchés Géant et des supermarchés Casino proposaient à la livraison des paniers de fruits et légumes ou de produits essentiels d’épicerie à 25 ou 26 euros. Un dépannage qui se payait au prix fort, Casino appliquant 3 à 6 euros de frais masqués (surcoût du panier par rapport aux prix de détail en rayon, sans compter la livraison). 

Un service plus classique de fond de placard est lancé en ce mois d’avril sur Uber Eats par Casino. Une première vague d’une cinquantaine de points de vente est prévue, sur l’Île-de-France, Lyon et Bordeaux. Le parc devrait grimper à 150 unités dès le mois de mai et se rapprocher des 500 sites à l’automne 2021. 

Un intérêt limité de la part des autres enseignes

Les deux distributeurs continuent donc de prendre une singulière avance sur ce terrain. Les autres enseignes, en effet, ne manifestent qu’un intérêt limité pour ce type de partenariat. Quelques Leclerc Relais (drives piéton) et un Leclerc drive classique testent l’expérience. Une poignée d’Intermarché également. De rares hypermarchés Cora sont présents, mais davantage avec la livraison de pizzas ou de plats de cafétéria qu’avec de l’épicerie. 

Uber Eats revendique le référencement de plus de 28.000 restaurants et commerçants en France, dans plus de 240 agglomérations. Deliveroo compte à son catalogue 20.000 restaurants dans l’Hexagone. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois