Terrena mise sur La Nouvelle Agriculture et les labels

20 octobre 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Ce 20 octobre, le groupe Terrena (Père dodu, La Nouvelle agriculture, Tendre & plus) a présenté ses comptes 2019 : 4,86 milliards d’euros de chiffre d’affaires (-0,4%), 9 M€ de pertes. L’occasion aussi de faire le point sur une année 2020 chahutée par le covid-19.

La coopérative a mis l’accent sur le succès de ses filières à valeur ajoutée qui représentent désormais 27% de son chiffre d’affaires.

La croissance des ventes a été de +20% l’an dernier pour la marque La Nouvelle Agriculture (poulet, dinde, lapin, bœuf, porc, œufs, feuilles d’épinards), déclinée en conventionnel amélioré mais aussi en bio et en Label rouge.

La hausse a été de +14% pour le bio (Bodin en volaille, Sourires de campagne en boucherie avec les éleveurs d'Unébio).

Nouvel abattoir volaille en 2022

«Nous sommes au rendez-vous de nos promesses, se félicite Alain Le Floch, directeur général de Terrena. La résistance et la résilience dont a fait preuve Terrena dans ce contexte défavorable a démontré que ses fondamentaux étaient solides :  le résultat net de la coopérative s’améliore et les filières différenciées poursuivent leur belle progression.»

Malgré la crise, la coopérative a lancé le projet d’un nouvel abattoir de volailles à Ancenis (44), son fief. La mise en service est prévue en 2022. «D’un investissement de 43 M€, cet outil de production sera spécialisé dans la valorisation des volailles issues de filières différenciées : La Nouvelle Agriculture, bio, Label rouge, volailles ayant accès à un parcours extérieur (standard amélioré, NDLR)», précise la coopérative.

Davantage de bien-être animal

Ce nouveau site sera doté d’équipements dernière génération pour prendre davantage en compte le bien-être animal. Un tunnel d’anesthésie au CO2 se substituera par exemple à l’anesthésie électrique utilisée actuellement.

Quant à sa branche viande bovine, Terrena évoque «une bonne performance d’Elivia dans un contexte de baisse des volumes». Noué en novembre 2014, le partenariat avec l’Irlandais Dawn Meats a été prorogé jusqu’à 2023.

Dawn Meats contrôle toujours 49% du capital d’Elivia. Lors de la signature de l’accord, il était envisagé qu’il en contrôle 70% d’ici 2019.

 

Nouveau directeur chez Galliance

Arnaud Poupart Lafarge, 54 ans, est le nouveau directeur général de Galliance, pôle volaille de Terrena (Père dodu, La Nouvelle Agriculture). Il remplace Christophe Couroussé, nommé directeur du développement agricole de la coopérative.

Ingénieur de Polytechnique et de l’école des Ponts et Chaussées, titulaire d’un master of Sciences, Engineering and Economics de l’université de Stanford, Arnaud Poupart Lafarge dispose d’une expérience de 30 ans dans le monde industriel.

Au sein d’Arcelor Mittal de 1990 à 2013, il a dirigé les opérations internationales en Europe et en Afrique puis il a pris la direction générale de Long Carbon Europe ArcelorMittal. Au sein de Nexans (télécommunications) de 2013 à 2018, il a été notamment directeur des opérations puis directeur général.

Il était récemment directeur général délégué d’Olmix (valorisation des algues).

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LADISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois