Les nouveautés Charal à la boucherie

Charal lève le voile sur sa viande. En tout cas pour sa nouvelle offre haut de gamme Sélection race normande qui sera lancée à la rentrée. A son sachet hebdopack habituel, la marque a préféré un élégant fourreau carton laissant apparaître la viande, conditionnée dans une barquette sous-vide.

« Il s'agit d'une gamme répondant aux attentes des amateurs de viande, à la recherche d'une expérience de dégustation, expose Frédérique Fillon-Soullard, responsable marketing de Charal frais. Nous mettons en avant la maturation de la viande (au moins dix jours, NDLR) et des curseurs informant sur le niveau de persillé, l'intensité du goût et la jutosité de la viande. »

Quatre références sont disponibles : entrecôte (PVC indicatif : 7,80 € les 250 g), faux-filet (6,80 € les 250 g), bavettes (7,60 € les 2 x 130 g) et pavés de rumsteck (7,50 € les 2 x 140 g). Charal alignait déjà une gamme Grand cru de race limousine en hebdopack.

Les autres lancements marquants du second semestre :

- Charal se lance sur les sachets snacking micro-ondables à la boucherie, avec deux recettes de mini-boulettes au bœuf (façon kefta, à la provençale ; 2,90 € les 200 g) et un sachet de nuggets au bœuf, avec une panure croustillante (2,90 € les 200 g).

- La marque refond son offre de viandes cuisinées. Les cocottes seront retirées au 1er octobre. La nouvelle gamme en barquette micro-ondable de 200 g compte trois recettes : sauté de bœuf tomates mi-séchées et thym de Provence, fondant de bœuf sauce au poivre de Madagascar, fondant de veau crème de Normandie, pleurotes et champignons de Paris (3,20 € à 3,80 €).

- Charal ajoute à sa gamme des hachés ronds et épais spécial burgers (3,85 € les 2 x 150 g), réplique aux initiatives concurrentes.

- Sa gamme de snacks s'enrichit d'un maxi hot dog (160 g) à la new-yorkaise avec saucisse au bœuf français (sans porc).

- Pour son nouveau burger hivernal en édition limitée, Charal opte pour une touche délibérément franchouillarde. La recette de l'Ernest Burger met en œuvre une tranche de poitrine de porc, une sauce au camembert et un pain légèrement fariné. Le décor de la boîte micro-ondable est dans le ton, avec une nappe Vichy qui n'est pas sans rappeler celle du camembert Le Rustique (3,80 € les 220 g).

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois