Buitoni : des défauts d’hygiène avérés et une production interdite

6 avril 2022 - Benoît MERLAUD

Deux inspections menées fin mars ont révélé des problèmes de "maîtrise d’hygiène" dans l’usine de Nestlé qui fabrique les pizzas Buitoni. Le préfet interdit la reprise de la production tant que le site ne sera pas remis en conformité. 

Buitoni : des défauts d’hygiène avérés et une production interdite

Coup dur pour Nestlé. Alors que le lien entre des cas de contamination par des bactéries Escherichia coli et des pizzas surgelées Buitoni est avéré, l’usine du groupe située à Caudry (59) est prise en défaut sur ses normes d’hygiène. Des manquements suffisamment importants pour que le préfet du Nord interdise toute reprise de la production de pizzas, en attendant que le site se mette en conformité avec ses obligations. 

Rappel des faits. Suite à une vague de contaminations Escherichia coli aux conséquences dramatiques (deux décès d’enfants), une enquête des autorités avait d’abord conduit au rappel préventif, le 18 mars, de lots de pizzas surgelées Fraîch’Up de Buitoni. Dans la foulée, par mesure de précaution, Nestlé avait suspendu la production de cette gamme, fabriquée dans son usine de Caudry. 

Le 30 mars, les pouvoirs publics ont confirmé, analyses à l’appui, un lien entre plusieurs contaminations et la consommation de pizzas surgelées Buitoni porteuses de bactéries Escherichia coli. 

"Un niveau dégradé de la maîtrise de l’hygiène "

Le 1er avril, le préfet du Nord a signé un arrêté interdisant en l’état la reprise de la production de pizzas à Caudry. L’information, qui n’avait pas été rendue publique, a été révélée par le Canard Enchaîné. 

Le préfet appuie sa décision sur deux inspections "approfondies" menées les 22 et 29 mars par les services de l’État dans le site de Caudry. Selon l’arrêté, consulté depuis par l’AFP, les visites "ont mis en évidence un niveau dégradé de la maîtrise de l’hygiène alimentaire dans l’usine de Caudry". La relance de la production sera conditionnée "à la mise en conformité de l’usine vis-à-vis de ses obligations en termes d’hygiène alimentaire" et "de contrôles et de maîtrise des risques microbiologiques"

Il n’est pas avéré, à ce stade, que ces défauts d’hygiène soient directement la cause des contaminations. Mais ils peuvent faire de Nestlé et de Buitoni, sans doute pour longtemps, de vrais coupables dans l’opinion publique. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois