Géant Casino Odysseum Montpellier

  • Géant Odysseum Montpellier

    • Géant Odysseum Ma Pause

      Services et café, d’habitude ancrés dans la galerie marchande, sont rapatriés à l’intérieur du magasin

    • Une ligne du tramway montpelliérain a été rallongée pour créer un arrêt au milieu du centre commercial Odysseum. 50 millions d’euros ont été déboursés pour la mise en œuvre des 96 boutiques et du Géant Casino, qualifié de « joyau de la couronne » par Georges Frêche, le médiatique président de Montpellier Agglomération.

    • Les produits des régions sont regroupés en un seul rayon. Une association a été créée avec des producteurs du Languedoc Roussillon, visant à promouvoir les produits du grand Sud. Sur les 200 fournisseurs locaux (environ 800 références), près d’une quarantaine n’étaient pas auparavant présents en grande distribution.

    • Spectaculaire ! Un univers nutrition squatte le mur du fond. Outre l’offre diététique conventionnelle, cet espace accueille un corner Kot, inédit en grande distribution. Trois diététiciennes proposent gratuitement aux clients bilans complets et suivi diététique. A noter que Kot est depuis 2006 associé à Creadev, entreprise d’investissement en fonds propre contrôlée par la famille Mulliez.

    • Une boutique bio de 850 références interpelle le client dès l’entrée du magasin. Epicerie, frais libre service et surgelé y côtoient un minuscule rayon textile.

    • « Prenez le temps de vivre », peut-on lire en devanture du Colombus Café. Tout comme de nombreux services, ce café s’est installé à l’intérieur du magasin. Des canapés sont à disposition et trois ordinateurs permettent de surfer sur le web, (wi-fi en accès libre). Services financiers et billetterie spectacle cohabitent avec la première borne SNCF installée en magasin.

    • Dans l’îlot traiteur sont préparés sur place salades, légumes découpés, gratins, pizzas et quiches. La boucherie traditionnelle fait son come-back, en bergerie, et effectue un rapprochement stratégique avec les autres rayons viande (surgelé, halal et LS). La même stratégie « d’univers » est appliquée aux produits de la mer.

    • L’utilisation des têtes de gondole côté caisses est toujours un casse-tête. Géant Odysseum l’a résolu par une mise en scène valorisante des différents services proposés par le magasin. On y trouve également une exposition des gammes maison Casino Famili, Casino Delices, Casino Saveurs d’Ailleurs… Sur les 122 000 codes proposés par le magasin, 11 500 sont estampillés Casino, dont 4 200 en alimentaire.

    • La boulangerie voit le retour des grilles penchées et la disparition du personnel de vente.

    • La gamme Casino Délices bénéficie d'un rayon libre service et d'une tête de gondole.

    • Géant Casino Odysseum bénéficie de la première boutique orange en magasin.

    • Entre l'espace nutrition et le café Columbus, deux canapés matérialisent l'espace "Ma pause".

    • Une borne SNCF en magasin ? C'est une première.

Bien plus grand que les standards de l’enseigne, le Géant Odysseum profite de ses 12 000 m² pour faire évoluer le concept « Pessac » : l’alimentaire se consolide autour d’espaces inédits, le non-al libère de la surface pour des moments de pause.

De nouveaux espaces ? Géant Odysseum en inaugure aussi bien en alimentaire qu’en non-al. « Nous avons développé un pôle santé-forme, avec une boutique bio à l’entrée du magasin et la première boutique diététique Kot en grande surface, » résume Jean Duboc, le directeur général de Géant Casino.
Côté produits frais, Géant Odysseum renforce les partis-pris du concept Pessac. La boucherie à la coupe fait son grand retour en bergerie. Le traiteur, lui aussi en îlot, prend de l’ampleur. Quelques produits sont élaborés sur place : pizzas, gratins, salades, etc. Une stratégie d’univers est appliquée en viande et en poisson, avec le rapprochement physique des rayons coupe, libre service et surgelés. Les produits locaux se taillent la part du lion, et bénéficient avec les produits régionaux d’une belle exposition et d’un rayon dédié.
Mais c’est au non-al que l’image de marque de l’hyper se peaufine. Pour la direction de Géant Casino, les Montpelliérains attendaient un magasin, « qui leur redonne le plaisir de faire leurs courses, libère de l’espace pour des moments de pause, de plaisir et de jeux, leur simplifie la vie avec des services nombreux et adaptés ».
L’organisation des linéaires selon des pôles de vie thématiques a été affinée (Ma tribu, Mon coin jardin, Moi…) et recentrée autour de la femme (C’est bon d’être belle). « 75 % de nos clients sont des clientes », justifie Jean Duboc. De l’espace a été libéré au fond du magasin pour regrouper tous les services habituellement situés en galerie : services financiers, voyages, développements numériques, etc. Audacieux, Géant y ajoute un café Columbus, quelques canapés, des postes internet, une borne SNCF et une boutique Orange.
De tels tests seront-ils transposables ? Rien n’est moins sûr. En raison de la surface, très supérieure à la moyenne des Géant, mais aussi de l’environnement particulier : « Nous avons dû nous adapter à ses particularités, notamment de transport », expose Jean Duboc. En témoigne la présence d’une deuxième entrée, aussi large que la première, rendue nécessaire pour faciliter l’accès aux clients venus par le tramway.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois