Visitez la nouvelle vitrine de Monoprix, à Marcq-en-Barœul (59)

15 décembre 2021 - Patricia Bachelier

Monoprix a inauguré ce mercredi 15 décembre son magasin entièrement rénové de Marcq-en-Barœul dans la banlieue chic de Lille. Il adopte les nouveaux marqueurs de l’enseigne, présentés à Montparnasse en 2020. Quand les courses redeviennent un plaisir : la visite de Linéaires.

  • Monoprix Croisé Laroche

    • Une surface de 4630 m². Monoprix Croisé-Laroche a pris le nom du quartier dans lequel il est implanté, à Marcq-en-Barœul, la banlieue chic de Lille. Le magasin jauge 4630 m2, dont 65% alloués à l’alimentaire.

    • Espace de vie publique. L’entrée du magasin donne sur un espace de vie baptisé Place publique. Des tables, chaises et poufs permettent de se reposer, se restaurer, travailler, jouer ou même écouter de la musique. Des jeux, un piano et une guitare sèche sont mis à disposition.

    • Du non-al starifié. Fidèle à son ADN, Monoprix starifie les produits de déco et de la maison, avec ici, un corner évènementiel dédié aux rééditions de produits iconiques de feu l’enseigne Prisunic.

    • Rayon fruits et légumes new look. Monoprix a revu le mobilier de ses fruits et légumes ainsi que la signalétique. Notamment celle dédiée aux produits locaux indiquant le nombre de kilomètres séparant le magasin des cultures. L’ambiance est sobre, mais marchande.

    • Rayon fruits et légumes new look. Monoprix a revu le mobilier de ses fruits et légumes ainsi que la signalétique. Notamment celle dédiée aux produits locaux indiquant le nombre de kilomètres séparant le magasin des cultures. L’ambiance est sobre, mais marchande.

    • Tables de saison. Près des stands trad, une zone est dédiée à la mise en avant de produits secs selon une thématique censée tourner tous les 15 jours. Pour commencer, Monoprix a choisi les « trésors des terroirs ».

    • Stands trad rétro. Monoprix a soigné la signalétique de ses rayons trad, un brin rétro et aux noms rigolos : Quartiers d’avenir (boucherie), L’aile et la cuisse (volaille), La charcuterie voyageuse, La nouvelle vague (marée). Les stands, aux vitrines droites, sont alléchants. Une gondole basse leur fait face contenant une offre en frais-emballé.

       

    • La marée fait le spectacle. Déjà très performant avant le remodeling du magasin, le rayon marée est particulièrement spectaculaire. A l’occasion des fêtes, les coquillages et crustacés sont implantés façon plateau de fruits de mer géant. Les produits en provenance de Boulogne-sur-Mer bénéficient de la nouvelle signalétique "produits locaux" de Monoprix.

    • Prestigieuses signatures. Monoprix décline sur la zone marché les collaborations avec de grands noms de la gastronomie : la boucherie Metzger, les chefs 3 étoiles Christian Lesquer (traiteur) et Antoine Westermann (volaille), etc.

    • Les produits locaux à l’honneur. Monoprix a retravaillé la signalétique de ses offres régionales il y a quelques mois et donne désormais plus de latitude et de facilité aux magasins pour référencer les produits.

    • La meilleure fromagerie de Monoprix. Concédé à la société lilloise Prolaidis depuis belle lurette, ce rayon réalise le meilleur CA du parc. Il a gardé sa taille spectaculaire d’avant remodeling, mais valorise nettement mieux ses 300 références dans le nouveau mobilier. Les clients peuvent communiquer directement par watsapp avec l’équipe.

    • Cave à bière XXL. En toute logique, Monoprix Croisé Laroche fait honneur à la bière, spécialité locale. L’assortiment est vaste tout comme l’espace alloué. Le magasin propose une offre vrac servie fraîche grâce à une toute nouvelle machine. Avec deux références locales en bouteille de 1 l consignée.

       

    • De la pub digitalisée. Les clients peuvent scanner un QR code via leur smartphone pour disposer d’informations complémentaires sur des produits mis en avant par le magasin. Le système permet de faire clignoter l’étiquette électronique du produit pour mieux le repérer dans le rayon. Ce service, vendu aux marques, est disponible dans une centaine de Monoprix. Selon SES Imagotag, le fournisseur, il amène une croissance des ventes d'environ 15% du produit concerné.

    • De la pub digitalisée. Les clients peuvent scanner un QR code via leur smartphone pour disposer d’informations complémentaires sur des produits mis en avant par le magasin. Le système permet de faire clignoter l’étiquette électronique du produit pour mieux le repérer dans le rayon. Ce service est vendu aux marques.

       

    • A vos marques en vrac. Après Franprix, Monoprix teste à son tour, au Croisé Laroche, une offre vrac à marques nationales en collaboration avec l’Ilec, le syndicat des grandes marques. Les produits sont vendus dans des meubles Bulk & Co implantés en TG dans une allée de l’univers épicerie. Une des TG est dédiée à la pesée. Au total plus de 50 références signées M&M’s, Lutti, Kinder, Michel & Augustin, Aoste, Wonderful, Vahiné, Bénénuts, Barilla ou encore Chupa Chups. 

    • Zone snacking XXL. Le magasin accorde une large place à l’offre de restauration à emporter ou consommer sur place. Outre le traditionnel bar à salade, un stand italien (Heritalia) propose une offre de spécialités chaudes et froides.

    • Au bar des P'tits potes. Après Monoprix Paris Nation, le magasin lillois est le deuxième à proposer le corner Les P'tits potes, une version miniaturisée du bar à vin parisien du même nom. Il offre une sélection de vins, des sandwichs premium, des planches apéritives ainsi que des produits d’épicerie fine.

       

    • Monoprix va fort sur la mobilité douce. Comme à Paris Montparnasse, Monoprix Croisé-Laroche est doté du corner la Station. Lequel réunit plusieurs startups et acteurs référents du monde du cycle pour proposer une gamme de produits et de services pour ses clients urbains.

       

    • Des frites et churros tout chauds. Au Croisé-Laroche une machine à frire est disponible en libre-service. Le client choisit son plat dans la vitrine réfrigérée (frites, churros, sticks de mozzarella, nuggets de poissons), paie le produit à la caisse disposée à côté, puis verse le contenu du carton dans le petit bac de la machine. Ils sont frits en quelques minutes.

    • Un café ? Entreprise lilloise, Café Méo bénéficie d’un stand XXL implanté entre la « Place publique » et les stands de restauration. Le client peut y déguster un café, mais aussi acheter une des douze références de grains présentés dans de grands silos vrac. Ils sont moulus à la demande.

Monoprix a inauguré ce mercredi 15 décembre le remodeling de son magasin situé à Marcq-en-Barœul dans la banlieue chic de Lille. Le point de vente a été transformé dans la veine de celui de Montparnasse, revisitant ainsi "le plaisir de vivre à la française" selon la vision impulsée par le directeur du groupe Monoprix, Jean-Paul Mochet.

"e magasin physique survivra au développement du digital en proposant une expérience d’achat multi-sensorielle. Il se crée une vraie affinité entre les clients et une marque lorsque celle-ci génère des émotions. C’est ce que nous voulons faire avec Monoprix, affirme le patron. Avec 1,7% de part de marché, l’enseigne Monoprix est un nain dans la distribution française, mais la marque est géante dans le cœur des Français."

Très concrètement, le magasin lillois a repris les marqueurs forts de Montparnasse. A commencer par la "place publique" située à l’entrée pour être un vrai lieu de vie. Au milieu, un piano et une guitare sèche sont en libre accès, tandis qu’à quelques mètres l’espace dédié au snacking a pris une taille XXL. Il intègre de nouveaux services (friteuse en libre-service pour manger des frites, nuggets et churros chauds) ainsi que de nouveaux partenaires (Les P’tits potes, traiteur Heritalia, café Méo).

Comme à Montparnasse, Monoprix Croisé-Laroche (du nom du quartier) propose un espace dédié à la santé au quotidien, un autre à la mobilité douce. Lui aussi mis le paquet sur la zone marché avec des stands ultra-marchands. Mention particulière à la marée et à la fromagerie tout bonnement spectaculaires.

Spécificité du magasin, il teste une offre vrac à marques nationales implantée de manière originale : sur les TG de l’allée située au cœur de l’épicerie. Fédérées par l’Ilec, se côtoient ainsi les signatures M&M’s, Kinder, Lutti, Michel & Augustin, Wonderful, Aoste ou encore Bénénuts.

Environ 35% de la surface du point de vente est allouée au non-al, dans une ambiance grand magasin qui valorise aussi bien les vêtements que la déco ou encore les arts de la table. Pas de doute, faire ses courses au Monoprix Croisé-Laroche redevient un vrai plaisir.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois