Système U Sud perd 15 magasins

Un Hyper U de Système U Sud

Coup dur pour Système U Sud. La coopérative de commerçants perd en même temps sept magasins en métropole et huit points de vente à La Réunion. Les premiers passent Carrefour, les seconds rallient Auchan.

En ce 2 janvier 2014, ces quinze magasins arborent désormais leur nouvelle enseigne.

En France métropolitaine, c'est le petit groupe Dejean Holding qui quitte les U pour Carrefour.

Jean-Claude Dejean était un associé U atypique, possédant pas moins de sept magasins : un Hyper U de 7000 m² à Sérignan (34) et six Super U, jaugeant de 1800 à 2900 m², répartis sur quatre départements (Aveyron, Hérault, Tarn, Haute-Garonne).

Les Super U sont aujourd'hui devenus des Carrefour Market et l'Hyper U passe Carrefour. Les sept magasins, pris ensemble, ont réalisé 162 M€ de chiffre d'affaires en 2012.

A La Réunion (desservie par Système U Sud), deux familles ont cédé cette fois aux sirènes du groupe Auchan : les Thien Ah Koon et les Sui Mine. Le journal local Clicanoo nous apprend que tous les points de vente ont changé d'enseigne aujourd'hui.

Deux Hyper U (Saint-Pierre et Saint-Louis) sont devenus des Auchan et 6 supermarchés arborent le panonceau Simply Market.

 

Un franchisé Carrefour très particulier

Jean-Claude Dejean ne se contente pas de rallier Carrefour avec ses sept magasins U. Il a également négocié avec le groupe la reprise en franchise de l'hyper Carrefour d'Issoire (63), sous contrat de location-gérance.

L'entrepreneur local va mettre ainsi la main, dans le courant du printemps 2014, sur le fonds de commerce d'un hyper de 7500 m² qui a réalisé 71 M€ de chiffre d'affaires en 2012.

Cette évolution ne réjouit pas les syndicats de Carrefour France, puisque les employés de l'hypermarché ne pourront plus prétendre aux conditions, réputées plus favorables, offertes par le groupe Carrefour. Car Jean-Claude Dejean ne s'est pas taillé une réputation flatteuse en la matière.

"Cet entrepreneur a déjà fait la une de la presse pour son manque de social", regrette ainsi la CFDT.

De fait, le nom de Jean-Claude Dejean ressort dans plusieurs affaires. En 2001 pour de multiples infractions relevées dans deux supermarchés à l'époque sous enseigne Champion (le dossier a abouti à une condamnation en 2004 pour des faits relevant du droit du travail). En 2007, plusieurs plaintes avaient été déposées suite à une altercation entre le dirigeant et des salariés grévistes.

Contacté fin 2013 par la rédaction de Linéaires, à plusieurs reprises, Jean-Claude Dejean n'a pas donné suite à nos demandes d'entretien.

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois