Prosol veut séduire les Parisiens avec son "QG du goût"

22 septembre 2022 - Benoît MERLAUD

Le primeur de Grand Frais, Prosol, fait évoluer sa stratégie e-commerce sur Paris. Il a ouvert à Puteaux un bâtiment hybride, à la fois entrepôt et drive piéton cosy. Les premiers résultats sont probants.

Le nouvel entrepôt de préparation de commandes de Prosol, à Puteaux, dispose d'une immense vitrine et accueille les clients, comme un commerce de quartier.

Le nouvel entrepôt de préparation de commandes de Prosol, à Puteaux, dispose d'une immense vitrine et accueille les clients, comme un commerce de quartier. 

278 magasins dans toute la France mais pas un sur Paris et sa première couronne. Le modèle Grand Frais a beau cumuler les succès, il n’est pas adapté aux centres-villes. La première entreprise à la manœuvre derrière l’enseigne, Prosol, s’est attaquée en solo à la capitale par le biais du e-commerce. Avec l’ouverture à Puteaux (92) d’un entrepôt qui est aussi un point de retrait hors-normes, la société passe à la vitesse supérieure. 

Le site mon-marche.fr a été lancé en 2020. Une sélection de produits frais est proposée aux Parisiens, en livraison ou en retrait (joliment renommé "clic et cueillette"). En réalité, seulement un tiers des habitants de la capitale a aujourd’hui accès à l’offre. 

Des dark stores dans des parkings

Cinq ateliers de préparation de commandes sont opérationnels à Paris, approvisionnés par l’entrepôt Prosol d’Orléans. Ils sont installés dans des parkings de la société Indigo. Des dark stores qui ne créent aucune polémique, ouverts en sous-sol sans occuper de cellules commerciales. Le rayon d’action de chaque site est modeste : les livraisons sont effectuées à vélo, les tournées ne devant pas excéder une heure. Et le retrait sur place des achats, dans ces parkings souterrains, n’attire pas grand monde. 

Avec la mise en service à Puteaux, en février 2022, d’un nouvel entrepôt de préparation de commandes, Prosol fait évoluer son modèle. Occupant deux niveaux sur un total de 1000 mètres carrés, à la place d’un ancien garage, le bâtiment est partiellement automatisé. Il dispose, surtout, d’une immense vitrine en façade. 

L'aménagement du comptoir de retrait est cosy au possible, avec espace lounge, café servi à discrétion et fruits offerts en grignotage. Tout en transparence, il donne à voir les coulisses des préparations de commandes.

L'aménagement du comptoir de retrait est cosy au possible, avec espace lounge, café servi à discrétion et fruits offerts en grignotage. 

L’enseigne "mon-marché.fr" trône fièrement au-dessus de l’entrée. À l’intérieur, un imposant hall d’accueil attend les clients. Son aménagement, dont la déco vient tout juste d’être finalisée, est cosy au possible, avec espace lounge, café servi à discrétion et fruits offerts en grignotage. Tout en transparence, il donne à voir les coulisses des préparations de commandes : produits choisis à la main, convoyage automatique des bacs, etc. 

Animations et démonstrations culinaires

Ici, les clients qui viennent retirer leurs achats sont particulièrement choyés. Les habitants du quartier, s’ils découvrent le service, peuvent passer commande sur place avec l’aide d’un employé ; leur panier sera traité en priorité pendant qu’ils sirotent une boisson chaude. Prosol a baptisé cet endroit "le QG du goût". À l’occasion, des démonstrations culinaires et des animations de producteurs seront programmées. 

Les premiers résultats enregistrés n’ont rien à voir avec ceux des dark stores en sous-sol. Avare de chiffres, la société précise néanmoins qu’en moins d’un an, le service touche déjà 12% de sa clientèle potentielle à Puteaux. Dans les autres zones autour des parkings, pour l’instant, 4% seulement des foyers sont clients. 

À l’origine, Prosol est un spécialiste des fruits et légumes, qui a étendu ses opérations à la crémerie et à la marée. Dans les magasins Grand Frais, il est le plus souvent associé à Despi (boucherie) et Euro Ethnic Foods (épicerie, liquides), chaque entreprise gérant son ou ses rayons et partageant les frais communs. 

Sur Paris, Prosol avance seul ses pions. Son activité e-commerce a démarré en 2020. L’offre est logiquement centrée sur les produits frais (Prosol s’occupe même, ici, de la boucherie), avec un complément en épicerie assuré par un autre partenaire, Omie & Cie. L’entreprise ambitionne de pouvoir toucher l’ensemble de la population parisienne d’ici fin 2023, grâce à l'ouverture de nouveaux sites de préparation. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois