Pourquoi Géant devient Casino #hyperFrais

Casino poursuit son repositionnement avec la disparition de l’enseigne Géant. Quatre magasins ont adopté le 29 juin la nouvelle signature #hyperFrais, qui marque une réorientation des points de vente sur l’alimentaire et la zone marché.

Facade Casino Hyper Frais

La mutation de Géant se poursuit. Trois mois après avoir passé une trentaine d’hypermarchés sous enseigne Casino, le distributeur change le reste de son parc en adoptant la bannière Casino #hyperFrais. Les magasins d’Amiens (80), Angers (49), Nîmes (30) et Salon-de-Provence (13) sont les premiers sur la liste.

Il s’agit de la dernière brique du plan de Casino pour l’enseigne. Celle-ci s’est articulée autour de la réduction des surfaces, la cornérisation du non-al et de la cession de 17 points de vente en 2019. "Contrairement au non-al et aux produits secs, les produits frais nécessitent l’utilisation des cinq sens et restent un secteur adapté au commerce physique, commente Tina Schuler, directrice générale des enseignes Casino. Nous avons décidé de nous développer fortement sur ce secteur." Et ce, avec des objectifs ambitieux : le distributeur souhaite en effet atteindre à terme une quote-part CA de 50%, contre 35% aujourd’hui, sur les produits frais. Lesquels recouvrent la zone marché, le frais industriel et les surgelés.

La poissonnerie parmi les priorités

La direction de Casino annonce en effet un agrandissement des zones, notamment celle des fruits et légumes qui vont bénéficier d’un nouveau mobilier avec une présentation des produits à plat. " Nous allons aussi développer la poissonnerie en créant des aspérités comme le fumoir à saumon, le vivier ou encore le bar à coquillages, souligne Sébastien Corrado, directeur général exécutif des supermarchés et hypermarchés Casino. L’idée est d’être le spécialiste de chaque ville où nous sommes présents." Le frais-emballé LS sera fortement déployé.

Développement de surgelés

En parallèle, Casino annonce aussi vouloir élargir son offre fait-maison avec l’élaboration de sandwichs, pâtes, pizzas, etc. Les hypermarchés seront même équipés d’une machine à fabriquer des crêpes. Le rayon surgelés sera aussi l’un des grands bénéficiaires de cette évolution avec un assortiment qui devrait atteindre le seuil des 1.100 codes. "Nous allons intégrer de nouvelles gammes autour des cuisines du monde, des apéritifs dînatoires", précise Sébastien Corrado.

Le distributeur devrait achever la transformation de ses 61 hypermarchés au cours du premier semestre 2023. Il s’agit d’un chantier plus important qu’il n’y paraît, car plusieurs Géant avaient déjà fermé tous leurs stands traditionnels. Casino n’a d’ailleurs pas communiqué sur le nombre exact, encore moins sur l’enveloppe globale nécessaire à ce chantier. "Nous allons investir de façon mesurée, l’idée n’est pas de dépenser dans le décorum, mais plutôt faire la part belle aux produits", commente Tina Schuler.

Création des conseillers du marché

La direction de l’enseigne se dit également prête à renforcer ses équipes sur le terrain, une évolution significative au regard de la stratégie restrictive pratiquée sur les frais de personnel en magasins depuis plusieurs années.

"Il y a bien évidemment un sujet de rentabilité, mais à partir du moment où nous développons les PFT, nous mettrons en face les heures nécessaires, explique Tina Schuler. Nos organisations évoluent d’ailleurs, en amont au niveau des achats, mais aussi en points de vente avec la création de conseillers du marché." Ce nouveau poste aura pour mission d’accompagner, orienter les clients dans leur choix, animer la zone ou encore surveiller la fraicheur et la qualité des produits.

 

 

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois