Thierry Cotillard, président de la fédération Perifem

Crise énergétique : la grande distribution va jouer la sobriété

18 juillet 2022 - Yves DENJEAN

Perifem, la fédération présidée par Thierry Cotillard qui rassemble notamment des acteurs de la distribution alimentaire, a élaboré un protocole visant à baisser la consommation énergétique. Les mesures seront mises en œuvre à partir du 15 octobre prochain.

Le sujet les a tous mis d’accord. Réunis au sein de la fédération Perifem, les enseignes alimentaires annoncent la création d’un protocole visant à réduire la consommation énergétique dans un contexte de crise durable. Pour rappel, Perifem regroupe l’ensemble des acteurs de la distribution autour des préoccupations d’environnement, d’énergie, de sécurité et d’innovation technologique. La totalité des patrons du secteur comme Michel-Edouard Leclerc (E.Leclerc), Alexandre Bompard (Carrefour), Dominique Schelcher (Système U), Vincent Bronsard (Intermarché & Netto), Philippe Brochard (Auchan), Tina Schuler (Casino), Cécile Guillou (Franprix), Guillaume Sénéclauze (Monoprix), Friedrich Fuchs (Lidl), Cathy Collart Geiger (Picard), ont acté ce protocole.  "Je crois en notre capacité individuelle et collective pour que l’ensemble des enseignes, en coordination avec le gouvernement et les autorités, adoptent une même approche pour garantir un comportement responsable..., déclare Thierry Cotillard, président de Perifem. Ce protocole doit s’inscrire dans la durée, l’heure est à la sobriété énergétique, cela va de manière profonde changer nos habitudes de consommation."

Éteindre les enseignes lumineuses la nuit

Les travaux qui ont débuté le 30 juin dernier ont débouché sur la définition de plusieurs mesures communes comme l’extinction des enseignes lumineuses dès la fermeture du magasin. Les distributeurs vont également baisser de 50 % l’intensité de l'éclairage avant l’arrivée du public et de 30 % en présence des clients sur les périodes critiques de consommation.
D’autres initiatives visent à gérer plus sobrement l’énergie comme la coupure du renouvellement d’air la nuit ou encore le décalage de la production de glace, etc. "Ce protocole intègre des mesures du quotidien mises en place dès le 15 octobre prochain et aussi des mesures d’urgence, précise Perifem. Elles seront déclenchées en cas de besoin et dès la connaissance de la survenue d’un pic critique, connu quelques jours auparavant et défini par l’autorité régulatrice. " Exemple : baisser la température ambiante de tous les points de vente jusqu’à 17°C pendant les heures de pics.

Enjeux économiques cruciaux

Le plan des enseignes alimentaires servira de base à l’ensemble des fédérations du commerce et de la distribution pour la généralisation de ces mesures qui leur seront présentées lors d’une réunion le 26 juillet.
Au-delà de l’effort collectif, les enseignes doivent faire à une hausse spectaculaire du prix de l’électricité avec des enjeux économiques cruciaux. Selon Perifem, la facture électrique représentait 30% de leur résultat net avant les récentes envolées des coûts de l’énergie. Avec un doublement des tarifs, un grand nombre de commerces vont se retrouver fragiliser.  "Il est ainsi essentiel de réduire la facture énergétique et de se mobiliser ensemble pour éviter une répercussion trop importante sur les prix pour les consommateurs", conclut Perifem

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois