Consommation : les familles réduisent leurs achats alimentaires

20 septembre 2022 - Yves DENJEAN

Selon une étude de NielsenIQ, les familles ont réduit cette année leurs achats alimentaires en volume de l’ordre de - 5,2 % au niveau des PGC-FLS. Le secteur des produits frais traditionnels est aussi fortement touché par ce changement de comportement.

Le contexte n’est pas très favorable en 2022. D’après un bilan publié par NielsenIQ, le marché des PGC-FLS progresse en valeur (+1,6% au niveau des sorties caisses) sur les huit premiers mois de l’année en raison de la hausse des prix, mais aussi grâce à une belle saison estivale. Il recule en revanche très significativement en volume de - 1,7 %.

Cette tendance, NielsenIQ la mesure aussi au niveau du comportement des Français via son panel consommateurs Homescan. Au cumul courant arrêté à mi-août (P08), le panéliste observe une chute des achats en volume des familles de l’ordre -5,1% par rapport à l’an dernier. À titre de comparaison, cet indicateur baisse "seulement" de -2,2% pour les moins de 50 ans sans enfant et progresse même de +2,8% pour les plus de 50 ans sans enfant.

Le niveau des achats des Français reste toutefois supérieur à celui de 2019 avant la crise sanitaire. "Comme attendu, les Français achètent moins pour leur consommation à domicile qu’en 2020 et 2021 avec un retour au bureau et au restaurant", souligne NielsenIQ.

Les familles réduisent leurs achats volumes sur la plupart des catégories des PGC-FLS. Avec des replis importants à l’image des alcools (-11,4%), des surgelés salés (-10,8%), du frais laitier (-7,7%) ou encore de l’épicerie salée (-5,4%). Pas moins de huit catégories sur 10 sont en très net recul à l’exception du surgelé sucré (+ 7,2%) qui a profité de l’été exceptionnel pour la consommation de glaces.

Dans le secteur des PFT, le changement de comportement des familles est encore plus marqué avec des chutes de volumes préoccupantes : -14,5% à la boucherie, -12,4% à la poissonnerie, -9% au fromage. Pénalisés par l’inflation, ces rayons traditionnels payent cher leur prix au kilo élevé. Difficile d’imaginer un retournement d’ici quelques mois.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois