Gaspillage alimentaire : il faut sauver le pain, les fruits et les légumes

1 juin 2022 - Thibaut Le Moal

Davantage de Français jettent tous les mois, à la maison, du pain, des fruits et des légumes. C’est l’un des résultats étonnants de la dernière étude OpinionWay-Smartway sur le gaspillage alimentaire. 

Gaspillage alimentaire : il faut sauver le pain, les fruits et les légumes

 

La diminution du pouvoir d’achat est une des plus grandes sources d’inquiétudes des Français. Un fait établi et dûment observé, notamment, durant la dernière campagne présidentielle. Afin de lutter contre l’inflation, la réduction du gaspillage alimentaire est un levier de plus en plus important pour les ménages. Une étude OpinionWay-Smartway menée en avril 2022 confirme que 94% des Français estiment faire attention au gaspillage alimentaire. Pourtant, celui-ci reste difficile à empêcher.

Au banc des produits les plus gaspillés, on retrouve le pain, les fruits et les légumes sur le podium. Le tiercé perdant de l’alimentaire, jeté une fois par mois ou plus par respectivement 40%, 35% et 33% des Français. Trois chiffres en augmentation par rapport à 2021. Des tendances haussières de +5 points pour le pain, +2 pts pour les fruits et +3 pts pour les légumes. 

L’apparence, principale source de gaspillage 

Un résultat qui s’explique notamment par le fait que pour 62% des sondés, l’apparence est la principale raison qui pousse à jeter un produit. Un chiffre en hausse de 3 points par rapport à 2021. Cette caractéristique est critique pour des aliments qui vieillissent, généralement, aussi vite que mal. 

Sur ces produits où n’apparaît aucune date limite, le consommateur se retrouve livré à lui-même sur la question de la conservation. Avec ses sens, la vue et l’odorat, comme juge de paix. Dans ces conditions, il pourrait être pertinent de trouver en magasin des guides de consommation. Expliquer comment le produit se conserve, pendant combien de temps. Détailler les étapes de vieillissement de l’aliment, dans l’apparence et le goût, et bien expliquer sur quel laps de temps il reste consommable. Pourquoi pas indiquer une échelle de conservation sur le balisage. 

La question de la fraîcheur sur les étals de fruits et légumes se pose aussi. Raccourcir la date limite de vente et réduire le temps de présence des produits en magasin pourraient notamment aider. En systématisant, par exemple, l’utilisation d’articles en fin de vie dans des préparations sur place (smoothies, soupes, etc.), plutôt que de les laisser en rayon en espérant qu’un client finisse par les acheter. 

L’étude commandée par Smartway (qui gère les espaces « Zéro Gâchis » en magasins) montre par ailleurs que le gaspillage des produits laitiers, des produits frais industriels (charcuterie, traiteur) ou du poisson, par exemple, est au contraire en recul. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois