Ferrero assure la traçabilité de 95 % de son cacao

20 juillet 2022 - Thibaut Le Moal

En parallèle de la publication du rapport sur le développement durable de son groupe, Ferrero a communiqué sur ses avancées et ses objectifs à ce sujet. L’industriel italien indique notamment que 95 % du cacao utilisé dans ses produits est désormais traçable jusqu’à la plantation.

Ferrero fait le point. En marge de la publication du 13e rapport de développement durable du groupe, accessible à tous sur internet, l’industriel au 12,3 milliards d’euros de CA (sur l’exercice clôturé au 31/08/20) revient sur l’état de ses actions en matière de durabilité. Et se félicite de ses avancées.

Ainsi, Ferrero indique notamment que 84% de l’électricité achetée pour ses usines provient désormais de sources renouvelables et que 16 d’entre elles fonctionnent déjà avec de l'électricité 100% renouvelable. Par ailleurs, 83% de ses emballages sont recyclables. D’ici 2025, Ferrero veut réduire 10% de l’utilisation de plastique vierge et augmenter de 12% l’incorporation de matière recyclée.

LIRE AUSSI. L’usine de Ferrero à Arlon autorisée à reprendre la production

Sur la matière première, l’Italien a atteint son objectif d’approvisionnement avec 100 % de son sucre de canne 100 % certifié par Bonsucro, un label créé pour améliorer la durabilité et la situation de la filière.  Tandis que 95 % du cacao utilisé est traçable jusqu’à la plantation. "Nous avons publié ou mis à jour nos chartes pour le cacao, l’huile de palme et les noisettes avec l’objectif de promouvoir une production créatrice de valeur pour chaque filière", explique Lapo Civiletti, directeur général de Ferrero.

Outre les progrès effectués en matière de durabilité, le rapport de développement durable du groupe permet de se faire une idée de la consommation énergétique d’un poids lourd de l’industrie agroalimentaire. On y apprend notamment que Ferrero a consommé, sur l’exercice 2020/2021, plus de 5 293 000 mètres cubes d’eau à l’échelle mondiale et qu’il rejette, toutes activités comprises, environ 7 millions de tonnes d’équivalent CO2 dans l’air. Il est également indiqué qu’il a produit un peu plus de 95 000 de tonnes de déchets. Des chiffres élevés mais une transparence, toujours instructive, qui est à saluer.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois