Super U Mazé (49) : une approche néo rétro de la zone marché

2 avril 2014 - F. Carluer-Lossouarn

  • Super U Mazé (49)

    • Une décoration originale La décoration est originale : plafond et murs sombres, signalisation uniforme des rayons sur des panneaux gris souris. Les rayons coupe sont rehaussés de carreaux de ciment aux motifs néo rétro. A noter la belle tenue des bouchers : rouge et noire.

    • Transfert-agrandissement sur 4 100 m² Situé à 25 km à l’Est d’Angers, le Super U de Mazé (4 100 m2) est issu du transfert-agrandissement de l’ancien U de 2 600 m2. Le mail et la zone manquent de commerces complémentaires. Les Associés U comptent y remédier dans les prochains mois.

    • Une ambiance esthétique Une vue de la ligne de caisse depuis l’entrée du magasin. Pas de faux-plafond, sauf au-dessus des caisses. Le plafond et les structures sont peints en noir ou en gris.

    • - 30 % pour l’ouverture Pour l’ouverture, le magasin avait frappé fort, avec des promos à - 30 % (en bons d’achat) sur la viennoiserie traditionnelle, la poissonnerie et les fruits et légumes. Un client a aussi empoché une super cagnotte de 10 000 €.

    • Bonne exposition du non-al Très large, l’allée centrale permet une bonne visualisation des rayons adjacents, comme ici le textile, bien exposé au débouché de la pénétrante.

    • Singularité aussi en non-al Le magasin est original par sa configuration. La pénétrante s’achève par une disposition en biseau des rayons hygiène-beauté et entretien. Ce qui dégage de l’espace pour cet îlot textile sur gondoles basses.

    • Des TG podium très longues Courantes dans les Hyper U et les gros Super U (et inspirées de Carrefour), les TG podium d’épicerie sont ici particulièrement longues. Ce qui permet de mettre plus de produits en promo, avec une belle exposition à la référence.

    • La cave bien singularisée Avec ses vitres de séparation en hauteur, la cave n’est pas sans rappeler celle du Leclerc de Pineuilh (33). L’aménagement des deux magasins a été effectué par le même concepteur.

    • Vente par l’avant à la marée Une configuration rare à la marée : l’association entre un banc vitré réfrigéré et, pour les poissons entiers, un banc mural sur glace avec service par l’avant. On remarque ici aussi les carreaux de ciment aux motifs à l’ancienne.

    • La marée monte au-devant des clients Tout comme les barquettes de poisson, à la poissonnerie, les coquillages et crustacés et le vivier à crustacés sont placés aux avants-postes, dans des meubles mobiles. Plutôt attractif.

    • Une signalétique efficace Les arrivages en provenance de la criée de Noirmoutier sont bien mis en avant sur le banc marée. Ici, sur du pagre. On remarque aussi le macaron « Conseillé par Bruno », qui signale les produits d’exception suggérés par le chef de rayon.

    • Un bel écrin pour la viande Une vue resserrée sur la boucherie traditionnelle. On remarque bien la présentation surélevée de la marchandise et les vitrines à angles droits, pour une meilleure vision de la viande par les clients.

    • Une mise en avant des spécialités Les spécialités du rayon boucherie trad sont bien exposées ici sur cette affiche : saucisses et spécialités bouchères fabriquées sur place, porc noir de Bigorre. Un exemple à suivre pour bon nombre de magasins.

    • Les producteurs locaux en photo Les partenariats avec les producteurs locaux sont également soigneusement mis en valeur sur des affiches, à l’intérieur et à l’entrée du magasin. La liste et les photos des 24 producteurs locaux figurent sur les affiches.

    • Une vision dégagée Les fruits et légumes sont dépotés à plat sur des rangées plus larges de 40 cm que dans le concept U et les TG sont plus imposantes. On remarque la vue dégagée sur la zone marché, jusqu’au rayon boul-pât au fond.

    • Des TG massives aux fruits et légumes Une vue d’une TG aux fruits et légumes. Ces grandes TG permettent des mises en avant massives. On note là encore des macarons « Conseillé par… » pour ces radis fournis par un maraîcher local.

    • Pesée assistée aux fruits et légumes Le Super U de Mazé a recours à la pesée assistée. Un service pour les clients mais aussi un moyen de réduire la démarque liée à des pesées incorrectes.

    • Fraîche découpe aux fruits et légumes L’employée effectuant la pesée assistée aux fruits et légumes réalise aussi de la fraîche découpe, ici d’ananas.

    • Vitrines surélevées A l’étal boucherie, à la poissonnerie ou comme ici pour la bergerie regroupant la crémerie et la charcuterie-traiteur coupe, les vitrines sont surélevées pour une meilleure exposition de la marchandise.

    • « Conseillé par Denis » Les photos et les prénoms des chefs de rayon figurent sur des maracons « Conseillé par… ». Ils signalent les produits faits maison (comme ici au stand traiteur coupe) mais aussi les produits locaux ou des articles d’exception.

    • Les pizzas faites maison Un employé confectionne dans le laboratoire une recette de pizza maison au camembert. Pour ses plats cuisinés, le magasin s’est doté d’un équipement professionnel pour mitonner bœuf bourguignon, sauté de porc au cidre ou encore rognons de porc à la forestière.

    • Du snacking fait maison Le magasin est en pointe sur le fait maison : pizzas, plats cuisinés, salades traiteur, saucisses et brochettes, fraîche découpe. A noter aussi cet îlot snacking fait maison : sandwichs, clubs, wraps, prefou à l’ail, fougasse, etc.

    • La boul-pât fabriquée sur place Le fait maison est la règle à la boul-pât. « Le pain est fabriqué à 100 % sur place par nos professionnels tout comme nos pâtisseries, jusqu’à la génoise et la crème»», indique Benoît Choplain, co-Associé U.

    • Portes fermées au frais LS Les gondoles frais LS sont munies de portes fermées. Un vrai plus pour réduire la consommation d’énergie même si les portes altèrent la vision des produits et rendent l’achat moins impulsif.

Pour leur nouveau Super U de Mazé près d’Angers (un transfert-agrandissement sur 4 100 m²), Richard Marchand et Benoît Choplain, co-associés U, ont multiplié les sources d’inspiration. « Nous avons visité des dizaines de magasins, en France et à l’étranger, avec, pour la zone marché, la volonté de créer un marché à l’ancienne dans une enveloppe ultra-moderne », explique Benoît Choplain.

Le résultat s’écarte des canons habituels chez Super U. A commencer par la décoration. Les couleurs vives propres à l’enseigne sont remplacées par une dominante sombre (noir ou gris), du plafond jusqu’à la signalétique.

Pour égayer cette uniformité, esthétique mais un peu froide, les murs des rayons phares de la zone marché (boucherie trad, étal marée, boul-pât) sont garnis de carreaux de ciment colorés de motifs rétro. Séduisant. Un emprunt revendiqué à l’univers des commerces traditionnels.


Pour aller plus loin

A lire dans le numéro d'avril de Linéaires :

- L'analyse détaillée du nouveau Super U de Mazé.

- Les chiffres clés du projet.

- Le témoignage des deux co-associés U : Benoît Choplain et Richard Marchand.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois