Monoprix : moins d’audaces à Montparnasse

10 mai 2021 - Benoît MERLAUD

Le magasin "flagship" de Monoprix, inauguré cet automne, multipliait les initiatives originales. Trop, sans doute. Sur la zone marché, le distributeur a déjà fait machine arrière. La contre-visite de Linéaires.

  • monoprix montparnasse V2

    • "Le comptoir" était un kiosque traiteur original, proposant viandes et végétaux cuisinés, ainsi qu’un assortiment de plats grecs (Mavrommatis), italiens (Pastavino) et asiatiques (Tafa).

      "Le comptoir" était un kiosque traiteur original, proposant viandes et végétaux cuisinés, ainsi qu’un assortiment de plats grecs (Mavrommatis), italiens (Pastavino) et asiatiques (Tafa). 
       

    • Le comptoir a disparu, laissant la place au rayon boucherie. Le traiteur a rejoint la charcuterie, dans une configuration plus classique.

      Le comptoir a disparu, laissant la place au rayon boucherie. Le traiteur a rejoint la charcuterie, dans une configuration plus classique. 

    • L’îlot "l’invité" devait créer l’événement en accueillant toutes les trois semaines un fournisseur différent, PME ou artisan.

      L’îlot "l’invité" devait créer l’événement en accueillant toutes les trois semaines un fournisseur différent, PME ou artisan. 

    • Il n’y a aujourd’hui plus d’invité à Montparnasse. L’espace sera réaménagé pour présenter une offre en frais-emballé.

      Il n’y a aujourd’hui plus d’invité à Montparnasse. L’espace sera réaménagé pour présenter une offre en frais-emballé.

    • Au rayon fruits et légumes, des vitrines de cross-merchandising proposaient de quoi composer des recettes.

      Au rayon fruits et légumes, des vitrines de cross-merchandising proposaient de quoi composer des recettes. 

    • Aujourd’hui, les petites vitrines sont plus sagement remplies de produits du rayon fruits et légumes.

      Aujourd’hui, les petites vitrines sont plus sagement remplies de produits du rayon fruits et légumes. 

Comme un air de lendemain de fête… Inauguré en septembre dernier, entre deux confinements, le Monoprix de Paris Montparnasse célébrait joyeusement un certain art de vivre à la française. Aujourd’hui, évidemment, tous les espaces de restauration sont fermés et la "place publique", sorte d’agora en amphithéâtre, est condamnée. Mais d’autres renoncements ont aussi été actés qui, eux, ne sont pas temporaires. 

Le parcours dans la partie alimentaire débutait par la découverte de deux stands résolument originaux. Un espace traiteur baptisé "le comptoir" mettait en scène, séparément, des viandes et des légumes cuisinés. Trois partenaires fournissaient aussi des recettes grecques, italiennes et asiatiques. De quoi composer des plats sur-mesure, à emporter ou à déguster sur place. 

En face, le kiosque "l’invité" avait vocation à accueillir, toutes les trois semaines, une PME ou un artisan venant créer l’événement. Un principe séduisant sur le papier, mais un rythme effréné, en réalité, pour les équipes du magasin. 

À Montparnasse, le distributeur a renoncé à ces deux partis pris. Le comptoir a disparu, l’espace étant occupé par la boucherie, plus à son aise. Celle-ci partageait auparavant son îlot avec la charcuterie, qui est désormais couplée à une offre traiteur plus classique. 

L’idée de l’invité tournant, de même, a été abandonnée. Le kiosque sera bientôt démonté au profit d’un vaste espace frais-emballé. "L’univers fraîche découpe métier rencontre un très fort succès depuis l’ouverture", justifie-t-on chez Monoprix. 

Au rayon fruits et légumes, le distributeur avait installé deux petites vitrines réfrigérées, destinées au départ au cross-merchandising. Pâtes fraîches et crème pour accompagner les champignons, mozzarella ou burrata à côté des tomates, etc. 

L’initiative était intéressante mais elle se heurte, encore une fois, aux priorités du quotidien. Aujourd’hui, ces petites vitrines sont plus sagement remplies de produits du rayon fruits et légumes : barquettes de champignons, jus frais, etc. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois