PGC-FLS : l’année 2021 en chiffres selon NielsenIQ

10 janvier 2022 - Patricia Bachelier

Les ventes de PGC-FLS ont reculé de 0,3% en valeur et -2% en volume (UC), tirées à la baisse par les supermarchés. Linéaires vous donne le détail par circuit, par type de marque et par catégorie avec NielsenIQ.

-0,3% en CA

Les ventes de PGC-FLS sont en repli de -0,3% en valeur et -2% en volume (UC). Comparé à l’année 2019, la performance est excellente : +6% vs 2019 en CA et +2,7% en volume.

+6,1% pour le e-commerce

Comme en 2020, le e-commerce est le gagnant de l’année écoulée avec une progression de +6,1% en un an. Il est tiré par le drive piéton (+25,5%) et la livraison à domicile (+24,9%), les ventes en drive classique progressant de +4,1%.

-1,2% pour les supers

Les magasins physiques sont tous dans le rouge, quel que soit le format. Les supermarchés, qui avaient profité de la crise en 2020, sont les plus à la peine avec un recul de -1,2% l'an dernier. Ils sont moins bien orientés que les hypers (-0,9%), les SDMP (-0,4%) et la proxi (-0,2%), plombée par les points de vente ruraux (-0,7%).

-2,6% pour les MDD

Les MDD ont été les plus pénalisées en 2021. Leur chiffre d’affaires est en recul de -2,6%. A l’inverse les ventes des marques issues des grands groupes (plus de 250 M€ de CA annuel) sont en hausse de +0,5%. Celles des petites entreprises font encore mieux : +1,9%.

47% des gains pour les 10 catégories les plus productives

Les 10 catégories les plus contributrices à la croissance valeur des PGC-FLS ont apporté 47 % des gains. A commencer par les plats cuisinés (pour 8%) et les bières (7%). Les sandwichs, boissons gazeuses sans alcool et la cuisine asiatique ont contribué chacune à hauteur de 5% aux gains. Les catégories chocolats festifs, les champagnes, les poissons/crustacés frais, la confiserie de chocolat et le petfood complètent ce top 10 pour une contribution de 3 à 4% chacune.  

+7,5% pour les chocolats de Noël

Les chocolats de Noël ont sauvé les ventes de produits festifs en décembre. Leur CA a bondi de +7,5% (après une édition 2020 déjà en hausse de 7,5%), alors que le marché est resté stable au global. Seuls les mousseux sont également positifs (+2,6%). Les glaces, poissons fumés, champagnes, fruits de mer surgelés, foies gras et gâteaux festifs sont dans le rouge. Avec un recul de plus de 10% pour ces deux dernières catégories : -10,5% pour le foie gras et -18,9% pour les gâteaux. Petite consolation, la tendance est à la hausse au global comparée à 2019 : +4%.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois