Naturalia encore mieux armé pour concurrencer les GMS

11 juin 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Photo : Linéaires.

C’est peu de dire que, comme les autres enseignes de proximité urbaine, Naturalia a vu son activité décuplée durant la crise du covid-19. «Notre chiffre d’affaires a augmenté de 40% sur cette période  (de mars à mai) et même de 200% en avril sur les fruits et légumes, se félicite Allon Zeitoun, directeur général de l’enseigne de magasins bio spécialisés de Monoprix (groupe Casino). Notre chiffre d’affaires e-commerce a été multiplié par cinq.»

Le panier moyen de ses clients a augmenté de 70% et l’enseigne a beaucoup recruté de nouveaux clients à proximité de ses magasins, essentiellement urbains. «Les ventes post-confinement sont toujours très fortes, largement au-dessus des objectifs prévus avant la crise», ajoute le dirigeant.

+ 11,7 % en 2019

Qualifiée «d’exceptionnelle», l’année 2019 a déjà été marquée par une hausse de 11,7% du chiffre d’affaires de Naturalia (après +18% en 2017 et +12,8% en 2018), pour atteindre 320 M€ sous bannière (intégrés + franchisés). «C’est deux fois plus que la croissance du circuit des magasins bio spécialisés, souligne Allon Zeitoun. C’est la troisième année consécutive que nous surperformons par rapport au marché». Ses ventes en e-commerce ont progressé de 24% l’an passé, avec une pointe à +36% sur la livraison à J+1 en Ile-de-France.

Une croissance nourrie en partie par la croissance du parc. Après avoir ouvert 26 magasins en 2018 puis 21 l’an dernier (dont 12 en franchise), Naturalia compte aujourd’hui plus de 210 points de vente dont 4 grands formats sous l’enseigne Naturalia Marché bio (lire l’encadré). «Une vingtaine de magasins seront ouverts en 2020 dont plus de 50% en franchise, ajoute Allon Zeitoun. Nous passerons aussi de 40 à 60 magasins avec le click & collect et de 1 à 4 drives.» L’enseigne est encore loin de couvrir l’Hexagone. Près des deux-tiers de ses magasins sont en Ile-de-France.

Bien consciente de l’impact économique de la crise sur le pouvoir d’achat des Français, y compris chez les adeptes des magasins bio spécialisés, Naturalia, à défaut de se lancer dans une baisse des prix, va mettre en avant une gamme de 150 produits à prix plus abordables : les essentiels.

 

Naturalia pousse son concept grand format Marché bio

Photo : Linéaires.


En avril 2019, Naturalia avait inauguré à Brétigny-sur-Orge (91) un format de magasin plus grand (1.000 m²), en périphérie, avec des rayons trad et un drive. Un succès selon le directeur de la filiale de magasins bio du groupe Casino, Allon Zeitoun : «Le bilan des magasins Naturalia Marché bio est très bon. Des franchisés ont ouvert trois autres magasins de ce type en 2019 (Bayonne, Les Angles, La Réunion) et d’autres créations sont prévues. Ce modèle fonctionne très bien».

Naturalia va d’ailleurs accélérer le tempo puisque 40% de ses ouvertures cette année seront sous l’enseigne Naturalia Marché bio, soit environ huit magasins supplémentaires. «Nous adaptons aussi ce concept à nos Naturalia urbains (220 m² en moyenne) lors de rafraîchissement de magasins, poursuit Allon Zeitoun. Notamment au rayon fruits et légumes et en installant des caisses automatiques. » Ce faisant, Naturalia teste aussi l’ouverture de magasins sans personnel, comme chez Géant Casino.

 

 

Ateliers du Drive 2020

9e édition : 29 septembre 2020

NOUVEAUTÉ - 2 formules au choix : 

  • La journée en présentiel le 29.09 à Paris
  • La synthèse vidéo commentée le 02.10

Avec les interventions de : Aurélien Pouzin (Courses U Lyon), Ferdinand Tomarchio (Monoprix), Jonathan Mélis et Nicolas Paepegaey (Intermarché).

Découvrez le programme et inscrivez-vous en ligne