L’e-commerce alimentaire gagne 2 points de part de marché sur l’année

17 novembre 2020 - Jacques Bertin

En progression de 61% sur deux semaines arrêtées au 8 novembre, l’e-commerce alimentaire enregistre une croissance digne de celle du premier confinement. Fort de ce nouveau rebond, le circuit on-line frôle les 8% de part de marché depuis le début de l’année. Soit un gain de 2 points par rapport à 2019, selon Nielsen !

L’explosion du e-commerce ces dernières semaines est digne de celle enregistrée lors du premier confinement où sa croissance avait tutoyé les 100% (du 5 au 12 avril). Du lundi 26 octobre au dimanche 8 novembre, les ventes alimentaires en drive et livraison à domicile ont bondi de 61% par rapport à la même période l’an passé.

Avec une hausse de chiffre d’affaires de 79% et des ventes atteignant près de 223 M€, la dernière semaine d’octobre a même confirmé la place prise par ce circuit dans le paysage français. «Cette semaine représente tout simplement le quatrième plus haut niveau de ventes hebdomadaires pour le e-commerce après les pics de fin mars et début avril», affirme Nielsen.

Une bonne performance notamment liée à une meilleure organisation des distributeurs, qui ont mis à profit les enseignements tirés lors de la première vague du covid-19 en termes de disponibilité des produits. «A partir de l’annonce du reconfinement, il n’a fallu que sept jours pour revenir à un taux de rupture habituel, même sur les catégories sensibles comme les pâtes, contre plusieurs semaines au printemps», précise Daniel Ducrocq, directeur général d’A3 Distrib et du service distribution de Nielsen.

Largement portée par les drives des supers et hypermarchés, cette dynamique est encore plus marquée pour la livraison à domicile. Laquelle affiche son troisième plus haut niveau de CA hebdomadaire entre le 26 octobre et le 1er novembre. Les performances des drives piétons sont à l’avenant, puisqu’ils dépassent les 100% de croissance sur deux semaines arrêtées au 8 novembre.

Au global, ces progressions permettent au e-commerce de retrouver une part de marché sur les PGC et le frais LS proche de celle du printemps : 8,7% du 26 octobre au 8 novembre contre 9,6% lors du  premier confinement. Ce qui permet au canal on-line d’afficher une moyenne de 7,8% depuis le début de l’année 2020. Soit un gain de 2 points par rapport à 2019. «Au vu des croissances des années précédentes, c’est quatre à cinq ans de part de marché gagnés pour le e-commerce en France», pointe Nielsen.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LADISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois