E-commerce : Everli veut aller plus vite sur le marché français

20 décembre 2021 - Florent HOFMANN

Débarquée en France il y a moins d’un an, Everli propose déjà ses services de « shopper » dans dix villes françaises. Aucun partenariat n’a encore été conclu, mais les discussions sont ouvertes avec deux distributeurs notamment.

Home-page d'Everli après le choix du magasin.

C’est l’Instacart européen. Federico Sargenti, CEO d’Everli, ne s’en cache pas : la start-up fait les courses en magasin à la place du client. Il le livre ensuite dans la journée pour 4,90 € ou gratuitement avec le programme de fidélité Everli Plus contre 12,90€/mois.

Fondée en Italie il y a sept ans, la société Everli a débuté son expansion européenne par la Pologne en 2020, avant de s’implanter en République Tchèque. Il y a moins d’un an, elle a débarqué en France à Lyon et offre aujourd’hui ses services dans dix villes françaises : Lille, Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Nice, Grenoble, Lyon, Strasbourg.

L’entreprise aux 100 M€ de chiffre d’affaires en 2021 travaille en partenariat avec Lidl et Carrefour sur ses autres marchés européens. En France, les discussions avec les deux distributeurs sont ouvertes, mais aucun partenariat n’a encore été signé. Pour l’heure, Everli travaille en collaboration avec Nielsen pour constituer son assortiment. Ce qui lui permet, sur son site internet, de proposer un catalogue plus large que le seul contenu aspiré sur les sites drive des distributeurs, notamment sur l’offre de produits frais traditionnels.

Concrètement, le client se connecte sur Everli et, en fonction de sa localisation, il choisit dans quel magasin son « shopper » ira faire les courses à sa place. Une fois le point de vente déterminé, sans changer d’interface, le client compose son panier en ligne à partir de l’assortiment reconstitué par Everli.

Sur le long terme, les partenariats devraient permettre à Everli de proposer un catalogue plus large de produits et donc un panier moyen valorisé (70€ sur Lyon). Les prix proposés aux clients seraient mieux négociés avec les enseignes, ainsi qu’une potentielle commission d’intermédiaire.

Les distributeurs y trouveraient également leur compte : accès à de la data, aux indicateurs de performances, aux retours client, ou encore partage du programme de fidélité.

Même si la livraison a lieu le plus souvent le même jour, Everli n’entre pas vraiment en concurrence avec les acteurs du quick-commerce. Le service cible davantage les « vraies » courses que le dépannage. « Nous ne visons ne vise pas que les grandes villes avec pour objectif d’être présent un peu partout. En Italie, la plus petite ville dans laquelle nous œuvrons ne compte que 1 000 habitants », Souligner expose Federico Sargenti, CEO d’Everli.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois