Clap de fin pour le premier Marché bio Leclerc

19 octobre 2021 - Amaury Beautru

Trois ans quasiment jour pour jour après son inauguration, le magasin Le Marché bio Leclerc de Saintes (17), premier au concept officiel, ferme ses portes. Le Mouvement compte encore 13 points de vente actifs sous son enseigne bio spécialisée, dont la dernière ouverture a eu lieu en janvier 2021.

Tout un symbole pour Le Marché bio Leclerc. Il y a trois ans, Michel-Édouard Leclerc se rendait à Saintes (17) pour présenter le nouveau concept décidé afin de lancer l’offensive de son groupement sur la distribution spécialisée bio. L’adhérent saintais jette l’éponge, précisant dans le journal local Sud-Ouest qu'il dédiait son local de 400 m² à une offre éphémère de jouets. Opportun à deux mois de Noël !

Selon les prévisions de Michel-Edouard Leclerc, ils auraient dû être 40 à fin 2019, et 200 en 2020, sous panonceau Le Marché bio Leclerc. En définitive, 17 points de vente ont été ouverts avec des configurations assez différentes. A la Souterraine (23), le point de vente s’étend sur 250 m², dans une cellule du mail. A Saint-Amand-les-Eaux la surface jauge 600 m² dans une coque indépendante. 

Parmi les 17 créations, dont la dernière date de moins d’un an à Sarrebourg (57), 13 sont encore en activité. Saintes n’est donc pas la première à plier boutique. Sélestat (67), Le Plessis-Belleville (60) et Bordeaux Sainte Eulalie (33) l’ont devancé. Et d’autres s’apprêtent à le faire comme le magasin de Saint-Grégoire, au nord de Rennes (35). Pour éviter la concurrence avec son hypermarché voisin d’un kilomètre, l’adhérent avait fait le pari de coupler les enseignes Le Marché bio et Express sous le même toit (lire Le pari fou de Leclerc près de Rennes). Il vient d’annoncer la vente de son concept hybride à un associé U.

Chez les adhérents qui avaient franchi le pas avant la finalisation du concept Le Marché bio, les fortunes sont diverses pour un bilan final peu flatteur.

Le premier à avoir tenté l’aventure, dès 2016, est le Leclerc Riviera de Nice (06), qui couple une offre bio avec une thématique italienne. Cinq ans plus tard, il reste ouvert. Idem pour le Leclerc bio de Fontaine-lès-Dijon (21), pionnier sur le 100 % bio sous enseigne Leclerc Bio. En revanche le Leclerc Bio de Boves (80), près d’Amiens, était parmi les premiers à baisser le rideau.

L’aventure est aussi terminée pour Ma Boutique bio à Nancy-Saint- George (54), Bio Culture à Hautconcourt (57) et Village bio de Saint-Paul-lès-Romans (26), trois magasins ouverts par des adhérents sans référence à Leclerc. Parmi les rescapés de ce groupe figure notamment Le temps du bio à Chambly (60).

Magasins Le Marché bio LeclercStatut
Saintes (17)

fermé

Ertsein (67)

ouvert

Pusey - Noidans-lès-Vesoul(70)

ouvert

Brissac - Quincé (49)

ouvert

Selestat (67)

fermé

Plessis-Belleville (60)

fermé

Saint-Amand-les-eaux (59)

ouvert

Joué-lès-Tours (37)

ouvert

Bordeau Les Chartrons (33)

ouvert

Royan (17)

ouvert

Aurillac (15)

ouvert

La Souterraine (23)

ouvert

Ferney-Voltaire (01)

ouvert

Caudry (59)

ouvert

Bordeaux Saint Eulalie (33)

fermé

Saint-Grégoire (35)

ouvert mais en vente

Sarrebourg (57)

ouvert

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois