Casino et Intermarché, à leur tour, nouent une alliance à l'achat

Casino et Intermarché, à leur tour, nouent une alliance à l'achat

Casino et Intermarché ont annoncé, dans la soirée du 8 octobre, le lancement d'une coopération en France pour les achats de grandes marques.

Les négos 2015 ne ressembleront décidément à aucune autre.

"Cette coopération, d'égal à égal, concerne exclusivement la France", précisent les deux distributeurs dans un communiqué commun.

"La coopération ne portera notamment pas sur les produits vendus sous marque propre (MDD), ni sur les produits frais traditionnels issus de la production agricole ou de la pêche, ni enfin sur les produits de marque nationale élaborés par des PME ou des entreprises de taille intermédiaire", précise encore le communiqué.

Ces négociations en commun permettront, annoncent les distributeurs, "d’améliorer l'offre de services aux fournisseurs, sur des produits de grandes marques de groupes multinationaux, dans l'alimentaire et le non alimentaire".

Casino et Intermarché n'iront pas plus loin dans la collaboration. Aux esprits qui pourraient s'emballer, ils démentent immédiatement toute velléité de rapprochement de leurs politiques commerciales, voire de leurs enseignes.

La philosophie de cette alliance est donc très similaire à celle qui unit, également depuis ce mois d'octobre, Système U et Auchan.

Impérieuse nécessité

Dans les deux cas, des distributeurs aux organisations très différentes travaillent en commun pour négocier les tarifs des industriels. Le fait, d'ailleurs, que des groupes aux cultures aussi éloignées choisissent de travailler ensemble souligne en creux leur impérieuse nécessité de grossir à l'achat.

Tout comme, d'ailleurs, ces alliances révèlent l'incapacité des deux mouvements coopératifs, Intermarché et U, à travailler ensemble, ainsi que la volonté de Casino et Auchan de ne pas collaborer.

Dans les deux cas également, ces distributeurs alliés, en cumulant leurs capacités d'achat, font désormais jeu égal avec les leaders. Carrefour (rachat de Dia inclus) et Leclerc pèsent respectivement 22% et 20% du marché alimentaire français, selon les calculs de Kantar Worldpanel.

En mutualisant leurs achats, Casino et Intermarché vont représenter 26% du gâteau. Système U et Auchan, réunis, atteignent près de 22% de part de marché.

Mercato de la négo

Bref, les industriels vont négocier, cette année, avec trois interlocuteurs de taille relativement homogène. Ce qui mettra chaque enseigne sur un pied d'égalité pour financer la guerre des prix, encore relancée en ce moment par Géant Casino.

Ce rapprochement d'Intermarché et Casino, au passage, vient isoler encore plus Provera, la centrale d'achats de Cora et Supermarchés Match (3,4% de part de marché). Faute d'avoir accepté les avances de Système U depuis deux ans, le distributeur reste dramatiquement absent de ce mercato de la négo.

LINEAIRES express
Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois