Plongée sur la conserve de poissons

6 juin 2022 - Thibaut Le Moal

Habitudes de consommation, ventes en GMS, production française, Linéaires fait le point sur la filière conserves de poissons.

Des consommateurs conquis et confiants

Commandée par le Syndicat français des conserveries de poissons, une étude menée du 24 février au 7 mars 2022 par le CSA autour des consommateurs de conserves de poissons a de quoi réjouir les professionnels du milieu.

En effet, pour 69% des Français, elles sont un produit incontournable du quotidien. Il s’agit d’une augmentation plus que significative puisque c’est 12 points de plus qu’en 2019. Cette tendance s’exprime et s’explique à travers la confiance dans les qualités des produits.

89% des sondés croient en l’apport nutritionnel des conserves de poissons alors que 86% sont conquis par leurs qualités gustatives. Deux chiffres en augmentation par rapport à 2019, respectivement à + 8 points et + 3 points.

Autres données étayant cette confiance :  87% des sondés, contre 81 en 2019, estiment qu’elles sont bonnes pour la santé et 88 % d’entre eux, 83 en 2019, reconnaissent qu’elles participent à une alimentation équilibrée. Enfin, 87% du panel a confiance en leurs qualités sanitaires.

Malgré une baisse, le marché reste attractif

En grande distribution, les conserves de poissons pèsent 988 M€* de CA. Dans le détail, 91,4% des ménages français en ont achetées en 2021, 8,7 fois en moyenne, pour un volume total de 102.600 tonnes. Les ventes sont en baisse après une année 2020 extraordinaire boostée par le covid : - 10% en valeur, - 11% en volume.

Pour les habitudes de consommation, sur le podium de la conserverie, on retrouve le thon, les sardines et le maquereau. Acheté par 84,1% des ménages français, le thon est de loin le poisson en conserves le plus vendu avec 61.830 tonnes, soit un CA total de 589 M€.

Pour les sardines, achetées par 48,8% des ménages, les ventes atteignent 16.000, soit un CA de 177 M€. Enfin, plébiscité par 44,3% des ménages français, le maquereau s’est vendu à hauteur de 17.380 tonnes en 2021, donnant un CA total de 151 M€. 

Au global, la quantité moyenne des conserves de poissons en France s’élève à 3,92 kg par ménage, à un prix moyen de 9,64 €/kg (+ 1,26% par rapport à 2020).

L’Ouest, terre de conserveries

Du côté des acteurs, si l’on retrouve 14 conserveries de poissons en France, c’est bien à l’Ouest que se situe la majeure partie de l’activité. Concentrant neuf d’entre elles, la Bretagne apparaît comme le territoire phare de ce milieu. Regroupant au total 2.482 collaborateurs, les 14 sites français ont généré en 2020 un chiffre d’affaires de 862 M€.

(1) Capitaine Cook (2) Délices de la mer (3) Petit Pierre (4) Ferrigno (5) Gendreau (6) Gonidec (7) Furic (8) La Quiberonnaise (9) La Belle-iloise (10) Petit Navire (11) La SAblaise (12) Saupiquet (13) Chancerelle (14) Cap Océan.

Toujours en 2020, ces conserveries ont sorti 370 millions de boîtes préparées, représentant 75.000 tonnes de poissons. Dans le détail, assez logiquement, les espèces de poissons les plus vendues en magasins sont aussi les plus produites dans les conserveries. Ainsi, le thon arrive en tête avec 117 millions de boîtes, devant le maquereau (113 millions) et la sardine (78 millions).

 

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois