Le vrac résiste à la crise sanitaire

6 juillet 2020 - Patricia Bachelier

 

Le vrac a résisté à l’épisode du Covid19. C’est ce que veut croire l’association Réseau Vrac qui a sondé les Français début mai avec la collaboration de Nielsen. Si 40 % d’entre eux se déclaraient acheteurs de produits sans emballage avant le confinement, ils ont été 22 % à continuer pendant la période.

Ceux qui ont suspendu leurs achats vrac affirment y avoir été contraints pour des raisons logistiques : le magasin ou le rayon était devenu inaccessible (42 % des réponses) ou parce qu’ils fréquentaient un autre point de vente non doté de cette offre (29 %). Le manque de confiance (21 % des réponses) et le manque d’hygiène (13 %) figuraient loin derrière.

85 % de la clientèle vrac en achètera de nouveau

Selon Nielsen, 85 % de la clientèle vrac sondée a déclaré vouloir racheter du vrac après le confinement. Un constat qui corrobore l'étude réalisée par le panéliste en janvier dernier sur les bonnes résolutions de l’année des Français. La première des réponses était : « Acheter davantage de produits limitant les emballages » (27 %), à la même hauteur que « faire davantage de sport » (26 %).

Linéaires - Ateliers du Drive

LES ATELIERS DU DRIVE

Visionnez la version synthétique et distancielle de l’événement !

  • 2 heures de synthèse vidéo commentée de la journée
  • L’ensemble des présentations au format PDF