La croissance du bio ralentie par les familles avec enfants

23 février 2021 - Amaury Beautru

En 2020, le bio a encore pris du poids dans les dépenses alimentaires des ménages, passant à 4,9 % contre 4,6 % en 2019 selon Nielsen. La progression a néanmoins nettement ralenti en un an, en particulier chez les familles avec enfants, qui sont les plus gros consommateurs.

En progression toujours, mais nettement ralentie. Entre 2019 et 2020, le poids du bio dans les dépenses alimentaires est passé de 4,6 % à 4,9 % selon Nielsen. Soit une hausse deux fois moins importante que l’année précédente (+ 0,7 point).

La croissance s’est notamment tassée chez les familles avec des enfants scolarisés en maternelle, qui sont les plus grosses consommatrices. Elles ont consacré 6,1% de leurs dépenses alimentaires en bio en 2020, contre 5,9 % en 2019. En parallèle, la part du bio a augmenté de 0,7 point dans les foyers de 35 à 49 ans sans enfants. Lesquels font désormais quasiment aussi bien avec 5,9 % de leur budget alimentaire labellisé bio.

Nielsen Homescan

De manière plus générale, Nielsen relève que la hausse est moins forte dans les foyers avec enfants (+ 0,1 pt à + 0,2 pt selon leurs tranches d’âges), que dans les foyers sans enfants (+ 0,2 à + 0,7 pt selon l’âge du foyer). La tendance était inversée en 2019.

Cette rupture s’observe également à l’aune des seules tranches d’âges. En 2019, les plus jeunes (ceux de moins de 49 ans) avaient le plus augmenté leurs dépenses en bio. En 2020, les locomotives sont les plus de 50 ans.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois