Intermarché vole au secours de la pintade

26 novembre 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Photo : CIP.

Avec le canard, la caille et le pigeon, la pintade fait partie des volailles les plus impactées par les conséquences de la crise du covid-19. Ses débouchés en restauration se sont effondrés et les exportations ont chuté.

Pour la filière, rater en plus sa saison de fin d’année en grande distribution serait catastrophique. En ligne avec sa politique de soutien aux filières agricoles touchées, Intermarché répond à cet appel. «Avec les restrictions sanitaires du moment, c’est l’ensemble de la filière pintade française qui pourrait disparaître au niveau national et au-delà, souligne Stéphane de Fontenay, adhérent Intermarché en charge du commerce de l’enseigne. En 2019, la France a produit 32 millions de pintades dont 6 millions sont partis à l’exportation. En effet, grâce à son savoir-faire exceptionnel, la France est très présente à l’étranger et représente 85% de la production européenne et mondiale. Nous mettrons tout en œuvre pour aider la filière en ces temps difficiles.»

Le distributeur lance donc cette semaine une opération de soutien à la pintade, avec une campagne publicitaire. Les 27 et 28 novembre, la volaille sera vendue à prix coûtant dans ses magasins afin de permettre à la filière d’écouler un maximum de volumes. L’enseigne a acheté 11 500 pintades au volailler finistérien Savel (29) et s’engage à mettre en avant l’espèce en rayon.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois