Covid-19 : Les ventes en surgelés salés en forte progression

L’annonce du confinement a fait bondir les ventes alimentaires et en particulier celles des surgelés salés. Mais les fournisseurs s’activent et il n’y a pas de pénurie à craindre, comme l’explique McCain. Témoignage.

Feu vert sur les surgelés salés lors de la première semaine de confinement. Leurs ventes ont bondi de 70 % du 16 au 22 mars, selon Nielsen. Le rayon des surgelés salés a donc été particulièrement privilégié au vu de la hausse globale qui était « seulement » de 30 % sur le total PGC-FLS. Après l’annonce du confinement le 16 mars, les consommateurs ont choisi de se concentrer sur ces produits pratiques et faciles à conserver. Alors que les surgelés sucrés (davantage synonyme de gourmandise) ont progressé de 10,4 %, la volaille, les poissons et la viande surgelés ont plus que doublé et enregistré des hausses respectives de 116 %, 108 % et 109 %.

Analyses Nielsen

+ 26 % pour McCain

Heureusement, pour ce rayon, l’approvisionnement et la production peuvent facilement s’adapter à cette hausse soudaine des ventes, comme en témoigne Nicolas Schmitt, responsable marketing de McCain. « Sur la catégorie des pommes de terre surgelées, la progression importante des ventes a pu générer des ruptures ponctuelles en magasin ces dernières semaines mais les rayons continuent d’être approvisionnés régulièrement, donc il n’y a pas de pénurie à craindre », affirme-t-il. Avant le début du confinement, les ventes de la catégorie ont commencé à s’affoler en semaine 10 et 11 (première quinzaine de mars) avec une croissance de 26 % en grande distribution. La réduction de l’activité de la restauration a ensuite eu lieu, ce qui a permis à McCain d’augmenter sa production pour les distributeurs. La société s’adapte à la situation. « La continuité des approvisionnements est assurée grâce à la collaboration étroite avec les agriculteurs, les fournisseurs et les clients, explique Nicolas Schmitt. Par ailleurs, nous protégeons également nos salariés en respectant les gestes barrières, en mettant en place des mesures spécifiques sur nos sites et avec le télétravail lorsqu’il est possible. » A l’instar de McCain, l’activité se maintient en surgelés et progresse même de façon fulgurante en cette période de confinement. Reste à savoir comment les ventes vont évoluer maintenant que le vent de panique est passé.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois