Intermarché Vaux-sur-Mer (17)

Intermarché Vaux-sur-Mer (17)

  • L’Intermarché est la locomotive d’une nouvelle zone commerciale, sortie de terre fin mars 2010. Avec ses 3 600 m², il se pose en concurrent direct du Leclerc de Royan (6 700 m²).

  • L'Intermarché joue la carte du petit hyper, dans une zone côtière. L'offre saisonnière y est donc à son aise en été.

  • « On démarre par l'espace culturel et le bazar technique, détaille Ludovic Chazaud, le directeur. C'est un schéma qui a fait ses preuves. »

  • Le concept Mag 3 « hyper » laisse plus de latitude aux adhérents pour dessiner leurs univers non-al. L’adhérent a choisi lui-même les couleurs de ses rayons.

  • L'adhérent a opté pour des tablettes en verre aux arts de la table, sur un meuble tout en rondeurs.

  • Le rayon beauté ne manque pas d'allant, avec ses couleurs et ses abat-jour (qui habillent chacun des univers non-al).

  • Au rayon vins, l’Intermarché était surtout habitué à écouler du Père Fouras, un vin de pays charentais. L’adhérent a toutefois profité de l’agrandissement pour s’offrir, sur 14 m², une petite cave climatisée.

  • La cave climatisée aligne une centaine de grands crus. Bonne surprise : les clients adorent, en particulier les Anglais.

  • Un passage obligé pour tout magasin côtier qui se respecte : la marée est à l’honneur à l’Intermarché de Vaux-sur-Mer. 40 % des approvisionnements du rayon sont réalisés en direct, dans les criées de la région.

  • Tous les rayons, marée, boucherie, charcuterie, fromage, ont leur stand. Même la pesée est assistée aux fruits et légumes. Parce que la clientèle locale apprécie. « Il y a beaucoup de retraités à Royan, souligne le directeur du magasin. Ils méritent toute notre attention. »

  • Les allées sont larges aux fruits et légumes. Les tables horizontales donnent de la perspective. Il faut pouvoir accueillir le flot des estivants.

  • Aux fruits et légumes, l’adhérent a en partie renoncé aux meubles à double pont, pour ouvrir davantage l’espace. Il ne place pas, sur ces tablettes complémentaires, de produits à forte rotation.

  • L'adhérent a conservé des miroirs en mural aux f&l, dont le dessin droit et anguleux parvient même à les rendre modernes !

  • Le magasin a opté pour des meubles fermés, économes en énergie. L’ouverture dans la hauteur ne gêne pas les éventuels clients à côté. Mieux : sans séparateurs physiques entre les catégories, le rayon profite à plein de la transparence complète des meubles. Les produits sont exposés avec de beaux effets de masse.

  • Alternant le noir et la transparence, la mise en valeur du rayon surgelés est réussie.

  • Les têtes de gondole sont peu profondes, mais l'habillage noir participe à la mise en avant des produits.

  • Les TG sont absentes côté caisses. A la place, de beaux panneaux d’informations sur les engagements du magasin.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois