Quick-commerce : Gopuff s’installe en France

Gopuff, le créateur du quick-commerce aux États-Unis, prend le relais de Dija en France. Implanté en Île-de-France, le distributeur vient d’étendre son activité à Lille, Marseille et Toulouse.

C’est officiel. L'Américain Gopuff se déploie en France. Fondée en 2013 à Philadelphie aux États-Unis, cette société est considérée comme le pionnier du quick-commerce. Elle a racheté en août 2021 le Britannique Dija déjà présent en France. Le changement d’enseigne a eu lieu il y a quelques semaines.

L’opérateur américain s’est donné plusieurs mois pour découvrir le marché français. "Il s’agit d’un lancement en douceur s’appuyant sur les équipes de Dija qui ont une bonne connaissance du pays", indique Arthur-Louis Jacquier, directeur France de Gopuff.

Valorisé à 15 milliards d’euros

Ce nouvel acteur a de fortes ambitions en Europe, où il est déjà présent au Royaume-Uni et en Espagne. Valorisé à hauteur de 15 milliards de dollars, Gopuff a levé près de 3,4 milliards de dollars, dont un milliard à l’été 2021. Cette société est déployée dans plus de 1.000 villes aux États-Unis. Elle compte 10.000 salariés américains et, à date, 2.000 en Europe dont 600 en France. « Nous possédons un véritable savoir-faire, souligne Arthur-Louis Jacquier. Toute la technologie autour de l’appli clients, la gestion des stocks et la livraison, etc. est développée par nos équipes en interne."

21 sites en Île-de-France

Gopuff est aujourd’hui présent en Île-de-France avec 21 sites de préparation. Le mot dark-store n’est d’ailleurs pas utilisé. Il vient de s’implanter il y a quelques semaines à Lille (59) et Marseille (13) et depuis hier à Toulouse (31). Le déploiement va se poursuivre dans les prochains mois.

"Nous cherchons des lieux compris entre 500 m² et 1.000 m², explique Arthur-Louis Jacquier. Nous voulons privilégier le confort des préparateurs et des livreurs. Ces unités couvrent des secteurs d’un rayon de 2,5 à 4 km." Un seul site de préparation est pour le moment en service dans chacune des villes de province. Comme la plupart de ses concurrents, Gopuff salarie ses livreurs. "Ils sont formés, équipés d’un vélo ou d’un scooter électrique selon les sites et assurés", poursuit le patron.

4.000 références et du local

Commercialement, Gopuff annonce 4.000 articles du quotidien livrés à domicile pour un coût de 1,79€ : boissons, alimentation, hygiène-beauté. "L’idée est toutefois d’adapter l’offre en fonction de la zone que nous couvrons, souligne Arthur-Louis Jacquier. Nous complétons ainsi nos assortiments de produits locaux et qualitatifs. » Exemple avec les jus de fruits Yumi ou encore la gamme des Fromageurs. À Paris, Gopuff se fournit en pain et viennoiseries auprès de la chaîne de boulangerie La Parisienne.

L'Américain va progressivement monter en puissance pour se faire une place dans un marché déjà occupé par de nombreux acteurs comme Gorillas, Flink, Getir ou encore Cajoo. En plus des campagnes de publicité, Gopuff sera le partenaire principal du festival de musique Lollapalooza en juillet prochain à Paris. La marque est également le sponsor officiel de l’équipe de Formule 1 McLaren.

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois