Parts de marché : Leclerc caracole, Lidl piétine

8 juin 2022 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Linéaires continue à gagner des parts de marché sur les PGC-frais LS. Photo : Linéaires.

Linéaires continue à gagner des parts de marché sur les PGC-frais LS. Photo : Linéaires.

Selon Kantar, sur la P5 (18 avril au 15 mai), les ménages Français ont continué à baisser leurs dépenses en PGC-FLS : -1,8% par rapport à la P5 un an plus tôt, laquelle enregistrait déjà un recul de 3,8% sur un an.

Dans ce contexte difficile, Leclerc, Carrefour et Aldi sont «les trois enseignes qui tirent le mieux leur épingle du jeu» selon le panéliste. Leclerc affiche un gain de part de marché valeur de 0,2 point (22,8%), «essentiellement grâce aux magasins (offline) E.Leclerc, analyse Kantar. Les importants investissements média sur la période et la meilleure part de voix prospectus ont certainement contribué à ce gain de part de marché». Une performance guère surprenante aussi en pleine crise du pouvoir d’achat.

+ 0,1 pt pour les hypers Carrefour

«Le groupe Carrefour poursuit sa dynamique positive avec à nouveau un gain de +0,2 point de part de marché valeur sur la P5 (18,9%), poursuit Kantar. Les enseignes Carrefour, Carrefour Market et Carrefour proxi sont toutes plus dynamiques que leurs circuits de référence. Le format proximité du groupe gagne 0,1 point de part de marché alors que Carrefour hypers tire aussi son épingle du jeu (+0,1 pt à 9,1%), grâce à la progression du nombre de clients et à l’amélioration simultanée du nombre de visites par client.»

Aldi : + 385.000 clients

Aldi, Auchan retail et Les Mousquetaires (Intermarché-Netto) sont en progression de 0,1 point chacun. Aldi (2,8%) a recruté 385.000 nouveaux clients sur la période. Le groupe Casino est globalement stable mais les Géant Casino ont nettement perdu du terrain. Tout comme Système U (11,1% de part de marché).

Côté circuits, le online - grâce à la livraison à domicile - et les hypers ont grappillé 0,1 point de part de marché, avec respectivement 9,1% et 39,4% du chiffre d’affaires. La proximité a fait mieux : +0,2 point (7,5%). Les supers sont stables (32,6%).

Malgré la performance d’Aldi, les EDMP (enseignes à dominante marques propres, ex-hard-discount) ont lâché 0,4 point (11,3%). En dépit de l’un des plus forts investissements en pub grand public, Lidl a légèrement fléchi sur la période (7,7% de part de marché). Une première depuis bien longtemps même s’il n’y a rien d’inquiétant pour l’heure pour l’enseigne allemande. Sur la durée, elle reste sur une tendance porteuse (+ 0,5 point à P5 sur deux ans).

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois