Facade Lidl Chilly Mazarin

Les discounters profitent de l’inflation

25 mai 2022 - Amaury Beautru

Le circuit des supermarchés à dominante marque propre atteint une part de marché de 12 %, aidé par leur image discount et une inflation maintenue. Le point avec les chiffres NielsenIQ.

Alors que le nombre de nombre de points de vente a reculé de 4,6 % en un an, le circuit des supermarchés à dominante marque propre (SDMP ex-hard discounter) atteint les 12 % de part de marché, selon les chiffres NielsenIQ de ce début d’année.

Les enseignes allemandes, Lidl (8,5%) et Aldi (2,8%) ont chacune récupéré 0,3 pt du CA PGC-FLS. A noter que la part de marché de Lidl est 0,8 point supérieure à celle communiquée par Kantar qui vient de changer de méthodologie. NielsenIQ note une accélération des gains depuis octobre, mois qui signe les débuts de la hausse des prix avec les pâtes dans un premier temps. 

Chez Lidl, la pénétration atteint désormais 37,1 % des foyers de l’Hexagone sur les quatre premiers mois 2022, contre 35,6% il y a un an et 33,3% en 2020. Les acheteurs réguliers de l’enseigne ont augmenté de 10% leurs dépenses hebdomadaires moyennes, à 44 €. La crise du pouvoir d’achat ainsi que le développement du programme Lidl+ expliquent cette dynamique.

20 % du CA pour les SDMP au Royaume-Uni

Le phénomène n’est d’ailleurs pas que français. NielsenIQ pointe une progression des SDMP dans quasiment tous les pays européens : +0,7pt au Portugal, +0,4pt en Espagne, + 0,3 pt en Suisse, etc. "Il est même probable qu’au Royaume-Uni, les SDMP dépassent 20 % de parts de marché dans les 18 mois alors qu’on ne l’aurait jamais imaginé", prévient Daniel Ducrocq, directeur Europe du service distribution NielsenIQ.

En France, alors que la totalité des 277 catégories de PGC-FLS étudiées sont désormais inflationnistes, la situation devient de plus en plus favorable pour les ex-discounters. « Avec 1,3% d’inflation chacune par rapport à début mars, Lidl et Aldi sont les deux enseignes généralistes les moins inflationnistes », analyse le panéliste.

D’après lui, les gains de part de marché des SDMP se font sur toutes les catégories de produits, qu’elles soient fortement ou faiblement sujettes à la hausse des prix. Les meilleures progressions chez Lidl et Aldi sont à mettre au crédit des catégories plaisir (chocolat, saucissons, etc.), familiales (panés, quiches et tartes, etc.) ou onéreuses (liqueurs, foie gras, etc.).

2 millions de nouveaux clients pour Action

Les solderies, à l’image d’Action, font aussi le plein de clients. L’enseigne a séduit 26,7 % des foyers français depuis le début de l’année, c’est quatre points de plus qu’il y a un an (2 millions de nouveaux clients) et à peu près la performance de Système U. Pourtant Action ne compte que 653 magasins, contre 1000 de plus pour U.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois