Leclerc sonne à son tour la fin du prospectus papier

12 décembre 2022 - Benoît MERLAUD

La totalité des centres Leclerc arrêtera la diffusion des prospectus papier au plus tard en septembre 2023. Le distributeur se dit serein sur la confiance des consommateurs envers l’enseigne, les premières semaines de Oui Pub établissant que le dispositif favorise les magasins mieux placés en prix. 

Une centaine de magasins Leclerc ont déjà renoncé à la diffusion des prospectus papier.

Une centaine de magasins Leclerc ont déjà renoncé à la diffusion des prospectus papier. 

Carrefour se montre encore prudent, avec "seulement" 40% de prospectus papier en moins en 2023, puis 80% en 2024. Cora frappe vite et fort, avec l’abandon total du papier pour ses hypers dès le 10 janvier 2023. Leclerc enfonce le clou avec l’annonce d’une date butoir, septembre 2023, pour que les 734 magasins du mouvement renoncent à la diffusion des catalogues papier. 

Cet arrêt est déjà effectif dans une centaine de points de vente de l’enseigne. À fin mars 2023, ils devraient être 250. L’histoire retiendra que les Leclerc de Luçon, Ville-La-Grand, Le Cannet Rocheville, Rambouillet, Trélissac, Libourne ou Fécamp furent des pionniers. 

"Je suis fier que les 600 adhérents E.Leclerc aient décidé de s’attaquer à un tabou : le bourrage des prospectus dans les boîtes aux lettres", se félicite Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc. Le distributeur calcule que 50.000 tonnes de papier seront ainsi économisées par an. Les impressions ne disparaîtront pas totalement, un reliquat de 2% permettra de proposer les catalogues à l’entrée des magasins. 

Leclerc acte que les prospectus papier sont moins utilisés qu’auparavant. 44% des Français en jettent directement à la poubelle chaque semaine sans y avoir prêté attention. 

En magasins, l’animation des rayons "reprendra toute sa place" pour mettre en avant les promotions. Les clients seront accompagnés pour découvrir les prospectus en version digitale, sur l’appli de l’enseigne, dans une newsletter ou via des QR codes. 

"Notre rapport de confiance nous permet de prendre ce type de décisions"

"Nos clients savent qu'ils peuvent compter sur E.Leclerc, pour le pouvoir d'achat comme pour le climat, poursuit Michel-Édouard Leclerc. Notre rapport de confiance nous permet de prendre ce type de décisions fondatrices et exemplaires."

Selon une étude NielsenIQ présentée au Retail Execution Forum début décembre (un événement co-organisé par Linéaires), un arrêt général de la diffusion des prospectus en boîte aux lettres bénéficie aux magasins les mieux placés en prix. 

L’institut a comparé les performances des points de vente situés dans les zones de test Oui Pub sur dix semaines. Zones dans lesquelles, selon les estimations, seulement 8 à 15% des foyers demandent à recevoir les catalogues dans leur boîte aux lettres. 

Résultat : les magasins dont l’indice de prix est inférieur à 100 (inférieur à la moyenne locale, donc) voient leur fréquentation augmenter de +4,9%. Ceux dont l’indice est compris entre 100 et 105 sont à +1,5%, tandis que les points de vente à plus de 105 accusent -2,6% de baisse de fréquentation. 

Les magasins les mieux placés en prix voient leur fréquentation augmenter dans les zones Oui Pub selon NielsenIQ

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois