L’Autorité de la concurrence réduit les contours de l’alliance Carrefour - Tesco

L’Autorité de la concurrence réduit les contours de l’alliance Carrefour - Tesco

17 décembre 2020 - Yves DENJEAN

L’Autorité de la concurrence contraint Carrefour et Tesco à revoir leur alliance sur les achats MDD. Une décision qui oblige les deux partenaires à exclure du périmètre les produits agricoles bruts et à limiter les volumes sur d’autres familles, dont plusieurs catégories de fromages.

C’est une nouvelle pierre jetée dans le jardin des super centrales. L’Autorité de la concurrence vient d’annoncer ce jeudi 17 décembre sa décision de rendre obligatoires les ajustements consentis par Carrefour et Tesco dans le cadre d’une enquête sur leur alliance aux achats. Cette décision intervient seulement deux mois après celle qui a également officialisé la réduction du périmètre, toujours sur les MDD, de la centrale Horizon Achats. Laquelle réunit les groupes Auchan, Casino, Metro et Schiever.

Une alliance sous surveillance

En août 2018, Carrefour et Tesco avaient conclu un partenariat aux achats sur les produits des grandes marques ainsi que sur les MDD. Une opération qui a déclenché en France une enquête de l'Autorité de la concurrence. Dans le viseur de l'institution française : un affaiblissement excessif potentiel des fabricants de MDD.

« La mise en œuvre de l’accord […] risquait de fragiliser des entreprises dont certaines font partie intégrante du processus d’innovation pour les produits MDD », estimait l’Autorité qui disait avoir « identifié un risque de diminution de la capacité, voire de l’incitation des fournisseurs à investir et à innover, ce qui peut nuire au bien-être des consommateurs sur le marché de détail. »

En réponse à ces préoccupations, Carrefour et Tesco avaient proposé en octobre 2020 trois engagements visant à limiter ses problèmes de concurrence. Lesquels viennent donc d’être retenus et rendus obligatoires par l'autorité administrative française.

1 Exclusion des fruits et légumes

Les deux distributeurs s’engagent à exclure du champ de l’alliance sur les achats MDD plusieurs familles. Il s’agit des produits bruts agricoles d’origine nationale et européenne : une liste précise de fruits et légumes (agrumes, aubergines, concombres, tomates, etc.), plantes et fleurs d’intérieurs, ainsi que l’agneau.

2 Limitation sur certaines familles de produits

L’alliance n’aura qu’une portée limitée sur huit familles de produits : panification sèche, coton, bâtonnets bébé, fromages persillés, autres pâtes pressées, fromages frais, cheddar et conserves de tomates. Cette mesure concerne essentiellement le groupe Carrefour qui ne peut plus aller au-delà d'un volume d’achat prévisionnel correspondant à 15 % de part de marché en France sur les MDD.

3 Les PME préservées

Les deux acteurs s’engagent à ne pas exclure les petits fournisseurs du champ de l'application de l'alliance. Pour Carrefour, cela correspond aux entreprises de moins de 250 salariés classées dans la catégorie des PME dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois