Lidl affiche ses bonnes relations avec des éleveurs

18 mars 2021 - Frédéric Carluer-Lossouarn

La signature dans un Lidl de la reconduction de l’accord tripartite avec Bigard et les éleveurs de la coopérative Blonde du Pays d’Oc. Deuxième en partant de la droite, Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing.

Privé de sa tribune habituelle au Salon de l’agriculture pour cause de covid-19, Lidl n’en communique pas moins comme chaque année sur ses accords tripartites avec les éleveurs. De quoi soigner son image tant vis-à-vis du monde agricole que des clients ou des Pouvoirs publics (dans le cadre des négos annuelles, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a rendu visite aux équipes achats de Lidl le 8 février dernier).

Le 16 mars, l’enseigne a ainsi reconduit pour la quatrième année consécutive son accord sur la blonde d’Aquitaine avec les éleveurs de la coopérative Blonde du Pays d’Oc et l’industriel Bigard.

« Nous n’y voyons que du positif »

Ce contrat tripartite concerne 200 éleveurs et 250 magasins livrés, depuis Nantes jusqu’au Pays Basque. Cette année, Lidl et Bigard revoient les quantités à la hausse en passant de 45 à 70 bêtes abattues par semaine.

Conditionnée en sous-vide, la gamme compte désormais huit références à la boucherie : trois hachés (façon bouchère 15% MG x 2 de 250g, steak haché pour burger 15% MG x 2 de 220 g, vrac 5 % MG de 350 g), quatre piécés (entrecôte*** de 300 g, faux-filet*** de 200g, pavé*** façon tournedos x 2 de 280g, steak** x 2 de 240 g) et, nouveauté, un carpaccio (190 g).

Le groupement d’éleveurs se montre satisfait de ce partenariat : «cela fait quatre ans que nous travaillons main dans la main avec les équipes Lidl et nous y voyons que du positif, explique Damien Blanc, président de l’association Blonde du Pays d’Oc. Nos éleveurs sont mis à l’honneur et entendus, par leur travail mérité et leurs animaux de qualité. Lidl et l’industriel Bigard ont toujours su répondre à nos demandes de rémunération plus juste.» Comme à l’accoutumée chez Lidl, des photos d’agriculteurs figurent sur les barquettes, ainsi que la mention « une rémunération + juste pour les éleveurs ».

5.000 éleveurs engagés

Même satisfaction bien sûr du côté de Lidl France. «Nous sommes très fiers de reconduire pour la quatrième année cette tripartite avec la coopérative Blonde du Pays d’Oc, a déclaré Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing. Avec l’industriel Bigard, toujours fidèle dans cette démarche commune, nous veillons à mettre au cœur des négociations les éleveurs et producteurs locaux, afin qu’ils perçoivent une rémunération toujours plus juste.»

Aujourd’hui, plus de 5.000 éleveurs des filières bœuf, porc et lait sont concernés par un accord tripartite avec Lidl.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois