Les produits frais trad à + 4 % en valeur

Si certains magasins ont dû fermer des rayons frais traditionnels, les produits de la zone marché se montrent dynamiques malgré tout avec une hausse de 4 % du chiffre d’affaires sur les trois premières semaines de confinement selon IRI. Et ce, grâce aux fruits et légumes ainsi qu’au succès des supermarchés et des drives.

Courbe PFT/PGC

Certes, la croissance des produits frais traditionnels (PFT) est moins impressionnante que celle des PGC. Pourtant, depuis l’annonce du confinement le 16 mars dernier afin de faire face au Covid-19, le chiffre d’affaires des PFT a augmenté de 4 % (cumul S12-S14, total hypers + supers + ecommerce), selon IRI.

Si leurs résultats n’atteignent pas les +15 % affichés par les ventes en valeur des PGC alimentaires, les PFT ont au moins le mérite de conserver cette tendance en semaine 14 (du 30 mars au 5 avril) tandis que les PGC ne progressent plus que de 8 %.

De plus, ces résultats sont honorables au vu de la fermeture de certains rayons frais en magasins. La première phase de stockage des produits alimentaires de premières nécessités type riz et pâtes semble donc ne plus être d’actualité.

- 33 % pour les rayons charcuterie-traiteur et poissonnerie

évolution rayons PFT

Des disparités subsistent cependant parmi les différents rayons de la zone trad. Les fruits et légumes profitent toujours de la fermeture des marchés et progressent de 31 % en cumul du 16 mars au 5 avril. La boucherie performe également avec + 14 %. En revanche, les rayons boulangerie-pâtisserie, charcuterie-traiteur et poissonnerie sont particulièrement en difficulté avec un recul de 30 à 33 %. La crèmerie (trad et frais LS) connaît également une baisse de 12 % depuis le confinement. En S14, ces tendances sont restées plus ou moins les mêmes.

+ 170 % pour le e-commerce en S14

évolution PFT par circuits

L’autre phénomène notable pour les PFT concerne les différences importantes entre les circuits. Les hypermarchés sont en forte décroissance depuis le 16 mars à cause des restrictions de déplacement qui contraignent les consommateurs à se rapprocher des magasins de proximité et à privilégier les drives ou les livraisons à domicile.

Les hypers ont ainsi perdu 67,9 millions d’euros de chiffre d’affaires sur les rayons trad ! La semaine du 30 mars au 5 avril, leurs ventes de PFT sont en déclin de 8 % alors que les autres circuits affichent des résultats positifs.

Si les supermarchés sont à + 16 %, les ventes en e-commerce (drives, livraisons à domicile) ont bondi de 170 % la semaine dernière. Les consommateurs semblent se rapprocher de plus en plus des drives pour les PFT avec une progression exponentielle depuis le confinement. Ils ont gagné 40 M € sur ces produits.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois