Les grands hypers en état de « réconfinés »

2 février 2021 - Yves DENJEAN

La fermeture des centres commerciaux de plus de 20.000 m² décidée par le gouvernement devrait fortement pénaliser les grands hypermarchés alimentaires. Une mauvaise nouvelle pour des enseignes comme Auchan et Carrefour.

Le gouvernement a tranché le week-end dernier. Pour renforcer les mesures sanitaires et éviter le brassage de la population, l’exécutif a décidé de fermer les magasins non-alimentaires situés dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m². Selon Nielsen, cette décision concerne 390 centres et la fermeture touche directement 23.000 commerces. Même si l’arbitrage gouvernemental est globalement généreux pour les GMS (aucun rayon fermé), certains points de vente alimentaires se retrouvent dans un contexte de « confinement localisé ». Selon Nielsen, 312 hypers et supers sont potentiellement impactés par une chute de la fréquentation.

Situés dans les grandes galeries marchandes, les hypers jaugeant plus de 7.500 m² sont en première ligne. Ils ont déjà particulièrement souffert de la crise du Covid avec des baisses de chiffre d’affaires de l’ordre de -20 % pendant le premier confinement. D’après Nielsen, ils sont les seuls à avoir vu leurs ventes de PGC-FLS chuter de -1% en 2020. Quand les autres circuits enregistraient des hausses comprises entre +6 % pour les supermarchés et plus +8,6 % pour la proximité.

Si les restrictions de déplacements ne sont pas aussi contraignantes qu’au printemps 2020, les hypers alimentaires vont être confrontés à une baisse de fréquentation de grande ampleur lors des quatre prochaines semaines, au minimum. Les commerces urbains et les petits centres de proximité vont une fois de plus bénéficier d’un fort regain d’attractivité : difficile de croire que le levier de la promotion sera suffisant pour attirer les clients dans les temples de la consommation désormais désertés.

Carrefour pénalisé en Île-de-France

Cette situation ne fait surtout pas les affaires de Carrefour et Auchan, deux enseignes qui ne sont pas mieux en termes de performance (cf. parts de marché 2020). Leurs parcs reposent sur une forte proportion de points de vente à plus de 7.500 m², de l’ordre de 80% pour Auchan et 62% pour Carrefour. La plupart implantés dans des centres commerciaux. En Île-de-France, parmi les 54 galeries détenant un magasin alimentaire (hors Paris intra-muros) concernées par la mesure gouvernementale, Carrefour est présent dans la moitié d’entre-elles, près d’un tiers pour Auchan. Couvre-feu à 18 h, commerces fermés en pleine période de solde, toutes les conditions sont réunies pour que des mastodontes comme Auchan Vélizy (78) ou Carrefour Villiers-en-Bière (77) tournent au ralenti…

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois