Les dons des invendus perturbés par le Covid-19

20 à 25% des magasins qui donnaient leurs invendus à des associations ont arrêté de le faire. La crise du Covid-19 perturbe autant les professionnels que les bénévoles. Une plateforme dédiée permet depuis un mois de centraliser les offres et les besoins.

Crédit photo Phenix

20 à 25% des magasins qui avaient mis en place un processus de don à des associations ne le font plus depuis le début du confinement, selon une étude menée par Phenix, une société spécialisée dans l’anti-gaspillage.

Le manque de personnel, les nombreuses ruptures en rayons qui diminuent les volumes d’invendus et la fermeture des associations expliquent ce phénomène de recul

Sur la période du 16 mars au 19 avril, Phenix estime que les dons de la grande distribution ont globalement baissé de 6% par rapport à la même période en 2019. Selon les régions, les résultats ne sont pas les mêmes. L’Ouest et le Nord, relativement épargnés par la pandémie, recensent 90% de magasins qui continuent à donner aux associations. Alors qu’à l’Est, où la situation est évidemment plus difficile, seuls 50 à 60% des magasins ont pu maintenir cette activité.

+ 17 % d’invendus pour les hypermarchés

Les disparités ne sont pas visibles qu’au niveau des régions. Désertés par les Français, les hypermarchés ont augmenté leurs dons de 17%. A l'inverse, dans les supermarchés et les drives, qui peinent à répondre à la demande des clients, Phenix observe une baisse des quantités données de respectivement 21% et 65%.

Alors que les associations font face à une hausse des besoins d’aide alimentaire en cette période de crise sanitaire et économique, elles manquent elles-mêmes de bénévoles et ne peuvent pas toujours organiser leurs tournées habituelles de ramassage. Ce qui explique aussi, en partie, les chiffres de Phenix.

Solidarité Associations contre le gaspillage

Afin de fluidifier les échanges, la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) et Perifem (association technique du commerce et de la distribution) ont mis en place depuis début avril la plateforme Solidarité Associations. Comerso, un autre spécialiste de la lutte contre le gaspillage, est partie prenante de ce dispositif.

Par le biais d’un numéro vert (08 05 69 06 98) et d’une adresse mail (contact@solidariteassociations.com), Solidarité Associations a pour but de faciliter la mise en relation des associations et des entreprises, distributeurs comme industriels.

 

Plateforme Solidarité Associations

Tous les acteurs de la solidarité (établissements médicaux et collectivités locales compris), les organismes bénévoles, les industriels, les logisticiens et les magasins des enseignes partenaires (Auchan, Carrefour, Groupe Casino, Cora, Franprix, Intermarché, Leader Price, Leclerc, Monoprix, Netto, Supermarché Match, Metro, Pro à pro et Système U) peuvent y accéder. La grande distribution peut alors donner ses invendus à d’autres associations que celles avec qui un partenariat était établi avant le confinement. La plupart pensent d’ailleurs que les nouveaux partenariats créés via cette récente plateforme vont perdurer.

"Suite aux mesures de prévention gouvernementale de confinement, nous avons perdu le lien avec deux associations sur les trois avec lesquelles nous avions l’habitude de collaborer, témoigne un distributeur situé en Essonne. Grâce à la plateforme Solidarité Associations, en moins d’une semaine, nous distribuons à nouveau nos invendus. Nous donnons maintenant nos produits alimentaires à une nouvelle association locale, avec laquelle nous avons grand plaisir à travailler et que nous continuerons à soutenir une fois cette période difficile derrière nous."

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois