Le coronavirus continue de doper les ventes en GMS

L’épidémie de coronavirus a encore boosté les ventes de PGC en grande distribution : +5,6% du 2 au 8 mars. Les rayons d’épicerie sont à nouveau les premiers ciblés par les acheteurs, selon les données de Nielsen.

L’impact du virus Covid-19 sur les achats des consommateurs est toujours sensible. Les hausses fulgurantes des ventes en magasin constatées en février sont toujours d’actualité. D’après Nielsen, le chiffre d’affaires des PGC a encore bondi de 5,6% sur la semaine du 2 au 8 mars en hypers et supermarchés.

Les produits affichant les plus fortes hausses sont toujours les mêmes : pâtes, riz ou encore conserves en épicerie. Un rayon qui voit ses sorties exploser de 21,1% par rapport à l’an passé. Très prisés, les aliments de longue conservation font plus que jamais recette. Cela permet aux surgelés d’accroître leurs ventes de 9,4%. L’alimentation infantile n’est pas non plus en reste avec une hausse de 6,7%.

Cet emballement de la population a entraîné de fréquentes ruptures en rayon, notamment le samedi 7 mars et particulièrement en région parisienne. Reste à savoir si ce phénomène va s’atténuer, comme certains distributeurs ont pu l’observer ces derniers jours en magasin, ou s’il va au contraire s’accélérer suite aux possibles mesures de restriction visant à limiter davantage les déplacements.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois