Intermarché établit un moratoire sur les pénalités logistiques pour les TPE/PME

13 octobre 2022 - Yves DENJEAN

Les Mousquetaires ont annoncé la mise en place d’un moratoire sur les pénalités logistiques pour leurs fournisseurs réalisant moins de 50 M€ de chiffres d’affaires. Le distributeur entend aussi soutenir ses partenaires en renforçant leur accompagnement.

La pratique des pénalités logistiques est une question épineuse. Le gouvernement suit d’ailleurs très attentivement ce sujet. Dans un communiqué publié ce jeudi 13 octobre, les enseignes Intermarché et Netto annoncent la mise en place d’un moratoire sur ces pénalités pour les TPE/PME.

Cette décision concerne les fournisseurs, alimentaires et non-al, qui réalisent un chiffre d’affaires* inférieur à 50 M€. Concrètement, le distributeur ne facturera plus de pénalités logistiques pour une durée de trois ans. "Cette question étant devenue un point de crispation significatif au cours des dernières semaines, notre volonté a été, par l’adoption de ce moratoire à effet immédiat, d’aplanir les incompréhensions et les éventuelles difficultés sur ce sujet emblématique, afin d’assurer à nos relations avec les TPE/PME toute la fluidité possible," précise Bruno Bauduin adhérent Intermarché à Noisy-le-Grand (93), en charge des relations avec les PME.

Réduction des délais de règlements à l’étude

Le groupement entend améliorer les mesures d’accompagnement de ses partenaires PME. Il déclare notamment étudier au cas par cas les demandes de réduction des délais de paiement. Intermarché souhaite aussi rester "vigilant et à l’écoute" des entreprises concernant leur besoin de visibilité dans un contexte instable de hausse des coûts.
Enfin, les Mousquetaires s’engagent à développer les assortiments des PME et des TPE dans le cadre du renforcement de l’autonomie des régions. "Intermarché et Netto, par leur poids parmi les distributeurs français, ont une position significative en ce qui concerne le soutien aux TPE et PME. La volonté résolue de nos enseignes est de tout mettre en oeuvre pour assurer la continuité de leurs courants d’affaires 2022-23 et leurs débouchés auprès des consommateurs", conclut Bruno Bauduin.

*Article modifié le 14 octobre à 17h15. Il s'agit du CA global du fournisseur et non son volume d'affaires réalisé avec Intermarché comme il était précisé préalablement avant correction. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois