Filière caprine : Chevenet sous le coup d’une plainte de L214

27 octobre 2022 - Agathe Lejeune

L214 dénonce les pratiques de l’entreprise Chevenet, spécialisée dans les fromages de chèvre fermiers. Les produits sont vendus chez Carrefour, Monoprix, Grand Frais, Auchan et Système U, qui ont aussitôt suspendu leurs approvisionnements. 

Photo L214

Photo L214

Des chevreaux à l’agonie, des chèvres menées à coups de bâton, des cadavres entassés, une fois de plus les images sont choquantes. Elles sont issues d’une enquête L214, chez Chevenet cette fois, un gros fabricant de chèvre fermier basé à Saint-Maurice-de-Satonnay (71). L’entreprise familiale produit quatre millions de fromages de chèvre par an, dont deux AOP, le mâconnais et le charolais. 

Le mal est fait

Chevenet écoule 50% de sa production en GMS : Carrefour, Système U, Grand Frais, Monoprix ainsi qu’Auchan sous l’étiquette Filière responsable. L’opérateur fournit également les crémiers fromagers et de nombreux restaurants étoilés et tables de renom. Malaise. 

 « Informées ce mercredi 26 octobre par L214 des pratiques du producteur, les enseignes Carrefour, Monoprix, Grand Frais, Auchan, Système U ont annoncé qu'elles suspendaient les approvisionnements des produits concernés. Carrefour a également lancé une procédure de retrait des produits de ses rayons ainsi qu'une procédure d'enquête interne », indique le site activiste. 

Mais le mal est fait et cette nouvelle affaire ternit le discours des distributeurs qui se veulent garants d'un sourcing auprès de filières respectueuses du bien-être animal. Et porte atteinte à l’image des AOP. 

En rajouter à la duperie

L214 a porté plainte contre l'élevage pour mauvais traitement et pratiques commerciales trompeuses auprès du tribunal de Mâcon (71). Comme pour en rajouter à la duperie, le site internet de Chevenet montre des chèvres qui pâturent dans les grands espaces, en décalage total avec la grande claustration également dénoncée par l’association. Les 2 000 chèvres environ n’ayant accès à l’extérieur que par une cour bétonnée, selon L214. Toujours sur la page web, le mot du PDG, Thierry Chevenet, laisse aussi songeur : 

 « Les animaux se régissent eux-mêmes et s’en portent ainsi beaucoup mieux. D’ailleurs, mes chèvres ne voient pratiquement jamais le vétérinaire ! » 

S’agissant de pâturage, l’association de défense du bien-être des animaux de ferme Welfarm interpelait la filière caprine en 2017 sur les 60% de chèvres laitières qui n’ont pas accès au grand air en France. Depuis, des préconisations ont été faites aux éleveurs. L’interprofession les accompagne sur des sujets comme le pâturage ou l’enrichissement du milieu. Mais ces démarches vertueuses restent aujourd’hui au bon vouloir des producteurs. 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois