Casino, Intermarché et Savencia s’accordent sur la rémunération des éleveurs

31 janvier 2022 - Agathe Lejeune

Dans un contexte tendu de négociations annuelles entre industriels et distributeurs, Savencia Fromage & Dairy et Auxo – la structure d’achats alimentaires commune aux enseignes du groupe Casino et du groupement des Mousquetaires – annoncent avoir signé un accord sur le prix du lait. 

Le contrat porte sur la revalorisation des prix d’achat des marques du 2e groupe fromager français, à savoir Elle & Vire, Etorki, St Môret, Caprice des Dieux, Tartare ou encore Saint Albray. Une hausse qui doit permettre de fixer le prix du lait payé aux éleveurs à 401 euros les 1000 litres toutes primes incluses. 

"Cette confiance créée entre les équipes Auxo et celles de Savencia nous a permis de respecter le cadrage des maisons mères d’Auxo, autour de deux priorités : s’engager clairement dans la revalorisation de notre amont agricole et faire le tri entre les hausses de tarif justifiées et celles ne visant qu’à améliorer les profits de certaines multinationales au détriment du pouvoir d’achat", se félicite Jean-Baptiste Berdeaux, adhérent Intermarché et président d’Auxo. 

Pour rappel, la grande distribution ne peut pas négocier le prix des matières premières agricoles dans le cadre de la loi Egalim 2. Mais la loi alimentation oblige parallèlement les industriels à plus de transparence. Ces derniers doivent désormais inscrire noir sur blanc le prix de revient de ces matières premières dans leurs conditions générales de vente. 

"Dans le contexte inflationniste inédit qui frappe notamment l’énergie, le transport et l’emballage, nous avons constaté la volonté sans équivoque d’Auxo achats alimentaires d’entendre, autant que possible, la réalité économique des transformateurs", assure Jean-Paul Torris, PDG de Savencia. 

Depuis quelques années, à la même période, les annonces se multiplient concernant le prix du lait payé aux éleveurs. En 2021, c’est avec la centrale Envergure – structure d’achats commune à Carrefour et Système U – que Savencia avait contractualisé pour la troisième fois. Le prix du lait était alors fixé à 386 euros les 1000 litres. 

Le Salon de l’Agriculture qui se tiendra du 26 février au 6 mars 2022 à Paris est également l’occasion pour les enseignes de mettre en avant leurs engagements. À l’image d’Intermarché en 2020 qui promettait 396 euros les 1000 litres payés aux éleveurs de la Laiterie Saint-Père-en-Retz (44) et de la Fruitière de Domessin (38), deux filiales Agromousquetaires.

Sur le stand du distributeur, Bel, Eurial, Sodiaal, Savencia, Danone, Isigny ou encore Gillot étaient invités à débattre. Une manière de valoriser des relations pérennes grâce aux partenariats avec les industriels laitiers.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois