Casino conservera Géant dixit Jean-Charles Naouri

5 février 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Lors du dernier comité de groupe, le président de Casino, Jean-Charles Naouri, a annoncé aux syndicats vouloir conserver l’enseigne Géant. Jusqu’à présent, l’incertitude régnait à ce sujet. Pour autant, d’autres cessions de magasins ne sont pas exclues. Le distributeur se donne six mois pour redresser Géant, en misant sur « des hypers à taille humaine ». Une info Linéaires.

Photo : Linéaires.

Le 16 janvier, lors de la présentation de son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2019, Casino n’a fait aucun commentaire sur l’avenir de l’enseigne Géant, entretenant les rumeurs sur une possible cession. Pourtant, dès le lendemain, lors de son comité de groupe, le distributeur s’est montré beaucoup plus clair.

Dans un compte-rendu de la réunion publié début février par un syndicat, on apprend pour la première fois que Géant Casino fait toujours partie des enseignes stratégiques aux yeux de Jean-Charles Naouri. Avec toutefois cette nuance formulée par le président de Casino : « Dans le futur, le groupe sera constitué de formats premium (Monoprix, Franprix, NDLR), de supers, d'hypers à taille humaine et de magasins de proximité. »

Il est donc probable que d’autres Géant déficitaires et/ou trop grands soient cédés. Révélé par Linéaires, le passage de quelques hypers (Villeneuve-Loubet près de Nice, Paris Masséna, Fontaine près de Grenoble notamment) sous la nouvelle enseigne Casino#Géant (en photo) s’inscrit aussi dans cette orientation vers davantage de proximité, même pour Géant.

6 mois pour redresser Géant

Directrice générale des hypers, des supers et de la proximité, Tina Schuler a commenté la situation de Géant. « La situation commerciale en France est difficile pour tous les acteurs de la grande distribution. Chez Casino nous avons su prendre le virage du changement très en avance par rapport à nos concurrents, en réduisant la taille de nos hypers dans un premier temps. Toutefois, cela n'a pas suffi et nous avons dû nous séparer avec regret de plusieurs magasins déficitaires. »

Tina Schuller a annoncé un – énième – plan de relance. « Il y a beaucoup d'innovations dans le groupe qui nous permettent d'avoir un quart d'heure d'avance sur les autres. Nous avons encore des difficultés sur les hypermarchés à fin 2019, et nous nous donnons 6 mois pour redresser la barre. Socialement nous tiendrons nos engagements concernant la préservation de l'emploi. »

Plan de sauvegarde de Rallye : réponse en mars

Interrogé par les syndicats sur le plan de sauvegarde de Rallye (maison-mère de Casino), Jean-Charles Naouri a fourni des détails sur le calendrier. « Les choses avancent normalement. Le projet de plan de sauvegarde (préparé avec les administrateurs judiciaires) a été déposé début décembre auprès du tribunal de commerce de Paris. Après consultation des créanciers, il sera soumis au tribunal pour acceptation et décision définitive avant la fin du mois de mars. »

Une nouvelle fois, le patron de Casino a voulu se montrer rassurant : « Ce plan de sauvegarde n'a aucun impact sur Casino. Il reste néanmoins à continuer le désendettement du groupe Casino, même si nous avons déjà bien avancé, un constat s'impose à nous, ça n'est pas suffisant et il faut continuer à faire baisser la dette. Plusieurs plans d'actions vont être activés, afin d’améliorer les comptes et de dynamiser les résultats, notamment sur les hypermarchés. »

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois