Carrefour bien orienté : déjà l’effet Rami Baitieh ?

28 octobre 2020 - Jacques Bertin

A la tête de Carrefour France depuis le 1er juillet dernier, Rami Baitieh peut d’ores et déjà s’appuyer sur de bons résultats. Au troisième trimestre 2020, le distributeur a vu ses ventes hexagonales bondir de 3,8% en comparable, dans la lignée d’une performance qualifiée d’historique à l’échelle du groupe.

Ce serait aller vite en besogne que d’y voir le seul effet Rami Baitieh. Mais force est de constater que la dynamique de Carrefour est mieux orientée depuis son arrivée comme directeur exécutif France le 1er juillet. Sur les trois premiers mois au cours desquels le dirigeant s’est évertué à déployer ses nouvelles méthodes, le chiffre d’affaires de Carrefour France est en hausse de 3,8% en comparable (dont +2,9% en alimentaire et +9,9% en non-alimentaire).

Dans le détail, les hypermarchés (+2,5% en comparable) accentuent leur bonne dynamique initiée post-confinement, quand les supermarchés (+4,9% en comparable) et la proximité (+5,4% en comparable) continuent d’afficher de solides performances. Autre motif de satisfaction pour le groupe au troisième trimestre : la “forte croissance du e-commerce alimentaire” (+45% en France) qui renforce notamment “son leadership sur le segment de la livraison à domicile”.

-

Les ventes en France au 3e trimestre

 CA TTCEvol.Magasins comparables
Total France9 676 M€- 0,9 %+ 3,8 %
- hypers4 876 M€- 1,3 %+ 2,5 %
- supers3 226 M€+ 0,2 %+ 4,9 %
- Proxi et autres1 575 M€- 2,1 %+ 5,4 %

Source : Carrefour, 3e trimestre 2020. Évolutions en valeur absolue vs données publiées en 2019 (3e col.) et évolutions en comparable hors essence (4e col.).

-

La France réagit très bien aux méthodes de management de Rami Baitieh, se félicite Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour. Les équipes ont une attitude très positive et l’on progresse sur tous les critères, comme la disponibilité des produits en promotion, les prix ou l’attente en caisse. Toutes les équipes, du siège aux magasins, sont focalisées sur la satisfaction clients.

Point clé de la stratégie du groupe, notamment via le déploiement de la méthode 5/5/5 prônée par Rami Baitieh, la satisfaction clients serait en nette hausse dans l’Hexagone, selon Carrefour. Mesurée par un indice nommé NPS, elle augmente de 7 points ces trois derniers mois, met en avant le distributeur. Sachant qu’à l’échelle du groupe, l’amélioration de la satisfaction clients se traduit par une progression de 4 points du NPS depuis fin juin, après une hausse de 3 points sur les six premiers mois de l’année.

Ces bons résultats, qui n’ont pas empêché le groupe de perdre des parts de marché au troisième trimestre, sont cependant à tempérer. S’ils ont bénéficié d’une belle fenêtre au cours de l’été, les hypermarchés demeurent légèrement dans le rouge en France depuis le début d’année : -0,1% en comparable et -5,0% en valeur absolue avec essence. Le confinement du printemps est passé par là et les annonces gouvernementales à venir n’annoncent rien de bon alors que novembre et décembre sont des mois cruciaux pour le format hyper.

Ces perspectives inquiétantes n’ont en tout cas pas gâché la joie de Carrefour, qui revendique une performance historique à l’échelle mondiale :“la meilleure depuis au moins vingt ans” avec des ventes en hausse de 8,4% en comparable (dont +26% au Brésil et +6,3% en Espagne).

-

Les ventes du groupe au 3e trimestre

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois