Un cobranding en faveur du bien-être animal chez Franprix

9 décembre 2019 - Amaury Beautru

Associé à la start-up Poulehouse, Franprix propose depuis cette fin d’année le premier fondant au chocolat bio « qui ne tue pas la poule ».

En 2017, l’enseigne de proximité du groupe Casino a été l’une des premières à vendre les œufs frais bio à marque Poulehouse. Dans cette start-up, les poules pondeuses échappent à l’étape de l’abattage qui suit habituellement leur baisse de productivité, après 18 mois de service. Chez Poulehouse, les gallinacés coulent des jours heureux pendant leur retraite jusqu’à leur mort naturelle, autour de l’âge de 6 ans. Plus tôt dans le processus, la marque s’engage aussi à ne pas procéder à l’exécution des poussins mâles puisqu’elle est capable de ne sélectionner, dès l’oeuf, que les femelles. Celles-ci échappent par ailleurs à l’étape d’épointage qui consiste à raccourcir leur bec, une technique habituellement pratiquée pour éviter les blessures.

Après plus de 3 millions d’oeufs vendus, c’est donc un fondant au chocolat qui inaugure un cobranding entre la marque et le distributeur. Le lot de deux gâteaux certifiés bio de 90 g est proposé à 3,70 €.

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois