Prix : les Français ne se mobilisent pas pour les éleveurs

 

 

Prix : les Français ne se mobilisent pas pour les éleveurs

Selon une étude Ifop/Sud-Ouest Dimanche, la crise des éleveurs ne semble pas toucher les consommateurs français. Leur disposition à payer plus cher pour soutenir les agriculteurs ne bouge pas d'un iota cet été.

Pour cette étude (résultats en ligne ici), l'institut de sondage a interrogé, le 20 juillet dernier, un échantillon de 953 personnes représentatif de la population âgée de plus de 18 ans.

Visiblement, la médiatisation de la crise traversée par les éleveurs n'émeut plus tellement les consommateurs dès lors qu'il s'agit de sortir son porte-monnaie. La disposition à "payer un produit plus cher pour garantir un revenu correct aux agriculteurs" n'a pas augmenté depuis février 2014, observe l'Ifop.

Dans le détail, 45% des Français ne sont prêts à aucun coup de pouce financier en faveur du monde agricole.

37% limiteraient leur effort à une hausse de 5% du prix de vente.

18%, enfin, accepteraient une hausse de 10% ou plus (c'est huit points de moins qu'en 2013 !).

Les réponses varient fortement selon la classe sociale et la résidence des personnes interrogées.

Le soutien aux agriculteurs provient massivement des professions libérales, cadres supérieurs (71% prêts à payer plus cher) et des habitants de la région parisienne (66% d'acceptation).

À l'inverse, les employés et ouvriers sont 57% à refuser tout soutien financier aux agriculteurs. Et, assez paradoxalement, un habitant sur deux des communes rurales n'est pas non plus disposé à payer plus cher.

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois